Heat

Jimmy Butler devait être transféré à Miami ce weekend : Minnesota abuse, le Heat se braque

Jimmy Butler
Source image : NBA League Pass

Coup de tonnerre sur l’affaire Jimmy Butler. Alors que Wolves et Heat étaient sur le point d’officialiser un transfert, la franchise de Miami a fait marche arrière : dans le Minnesota, on commence à sérieusement abuser.

Du rebondissement, en veux-tu, en voilà ! Depuis plusieurs jours, Pat Riley et ses sbires de Floride étaient en pole-position pour récupérer le All-Star, la concurrence arrêtant même de contacter les Wolves pour tenter de mettre en place un deal. D’un point de vue purement administratif, la plupart des points avaient été validés des deux côtés, entre pièces intégrées au transfert, check-up médical et accord sur principe. Adrian Wojnarowski, gourou de chez ESPN, affirmait même ce dimanche soir que Butler devait être transféré ce weekend, les propriétaires allaient se serrer la poigne… et plouf. Plouf ? Plouf. Apparemment, le niveau de frustration a atteint son maximum du côté de Miami, le Heat donnant de toute sa personne afin de boucler ce dossier le plus tôt et mieux possible. Chez les Wolves, on aurait apparemment chipoté sur l’offre d’en face, demandant encore plus de contreparties pour être sûr de bien s’en sortir. Le genre de caprice qui ne fait pas deux fois le tour du bureau de Riley, les représentants de la franchise brisant toute conversation avec les décisionnaires du Minnesota. On est donc sur un cas concret au cours duquel deux équipes étaient à trois fois rien d’échanger un joueur, mais une dernière remarque a fini par faire déborder le vase. Aujourd’hui, le silence semble de mise en direct de la Floride.

Maintenant, plusieurs points doivent être mis en avant, pour comprendre l’intégralité de la situation actuelle. Premièrement, le fait que si un peu de boudin se retrouve aujourd’hui sur la table, cela ne veut pas dire que tout transfert est annulé ad vitam eternam. Le Heat a le droit d’être frustré par l’éternité que prennent ces négociations, mais la moindre levée de rideau venant de Tom Thibodeau et ses associés pourrait boucler la boucle, permettant l’officialisation du deal. Deuxièmement, le fait qu’avec cette sort de clash qu’il y a en ce moment même, une autre franchise pourrait rentrer dans la danse. Les Clippers, notamment, ont été évoqués et seraient bien malins de contacter Minnesota, afin d’avancer sur une proposition plus adaptée. Troisièmement, plusieurs sources se battent afin de savoir l’offre exacte faite par le Heat, les joueurs suivants étant mentionnés dans les bruits de couloirs : Josh Richardson, Bam Adebayo, Kelly Olynyk, Justise Winslow, Goran Dragic et un premier tour de Draft en cerise sur le gâteau. Quelle que soit la propal faite par Miami, ce n’est apparemment pas assez pour Thibs, qui reste en opposition avec son propriétaire Glen Taylor. Le boss des Wolves est clair sur ses envies et intentions, il veut qu’un deal soit acté le plus rapidement possible, à seulement 10 jours du début de la saison.

C’est donc un peu d’orage qui vient se pointer au-dessus de Miami et Minnesota ce dimanche soir, alors qu’on était ultra-proches d’une grande éclaircie. Transfert totalement annulé ? Loin de là. Mais frustration dans tous les camps ? Clairement.

Source : ESPN / The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. AlcestePoquelin

    9 octobre 2018 à 2 h 23 min at 2 h 23 min

    Franchement, je serais le Magic, j’enverrai un messager à Minnesota. Vucevic – Fournier contre Butler – Dieng, ça se tente.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top