Sixers

Wilson Chandler retarde sa rentrée avec les Sixers : deux semaines d’arrêt, ça sent mauvais pour le season opener

Wilson Chandler

Faire une Gordie Hayward en pré-saison, c’est quand même la poisse.

Source image : youtube

Tout juste descendu des montagnes du Colorado pour s’installer à Philadelphie, Wilson Chandler s’est légèrement blessé aux ischios-jambiers. Pas le genre de scénario rêvé quand on débarque dans une nouvelle franchise, mais les Sixers en ont vu d’autres

C’est lors du tout premier match de pré-saison, contre le Melbourne United, que le vétéran s’est fait les ischios. Le tatoué manquera au moins de semaines de compétition selon les premières estimations. Pas idéal bien sûr, mais cela ne devrait avoir trop d’incidences sur la saison régulière qui commencera le 16 octobre. Un rapide calcul permet tout de même de comprendre que sa présence face aux Celtics est fortement compromise pour le season opener, même si les médecins auront le dernier mot. Déjà que Russell Westbrook sera peut-être absent face aux Warriors, c’est un deuxième coup dur pour les fans qui rêvent de cette nuit de reprise depuis juin dernier, alors tout le monde est prié de rester en bonne santé sans nous faire une Gordon Hayward au bout de cinq minutes. Cordialement.

Du côté de Brett Brown, il va falloir pianoter à l’aile jusqu’au retour de Chandler. Mais encore une fois, pas la peine de s’affoler car le bonhomme a pas mal de matos sous la main, avec notamment Robert Covington qui sera toujours présent dans le cinq majeur. Lui qui a débuté les 80 matchs auxquels il a participé la saison dernière, c’est une valeur sûre à Philadelphie. Mais pour la rotation, Brett Brown ne va clairement pas dire non à un retour rapide de Wilson Chandler même si le staff ne va prendre prendre aucun risque pour éviter des rechutes à répétition. Les allers-retours entre le parquet et l’infirmerie, c’est fini à Philadelphie (à part pour Zhaire Smith, mais c’est un rookie donc c’est normal). Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, on rappelle que Chandler a fait une saison 2015-16 blanche suite à une blessure à la hanche. Le joueur était très bien revenu derrière, jouant 145 matchs sur 164 possible en deux saisons pour des moyennes de 12,8 points et 5,9 rebonds. La principale préoccupation aujourd’hui est sa santé, mais on serait tenté de plus s’inquiéter sur son adaptation au jeu des Sixers plutôt que son physique sur le long terme.

C’est dommage pour un joueur qui débarque dans une nouvelle équipe, mais ce sont les risques de la pré-saison. Pour s’intégrer, créer des automatismes, il faut jouer quitte à se blesser à quelques jours de la reprise. C’est malheureusement ce qui est arrivé à Chandler, inutile de paniquer, on le retrouvera dans quelques semaines. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top