Celtics

Gordon Hayward et Kyrie Irving ont retrouvé les parquets cette nuit : y’a de quoi sourire à Boston !

Gordon Hayward kyrie irving boston celtics
Source image : NBA League Pass

Si le premier match de la saison des Celtics a été perdu face à des Hornets bagarreurs, l’important n’était pas là du côté de Boston. Le retour de Gordon Hayward ainsi que celui de Kyrie Irving, voilà qui doit attirer bien plus l’attention.

Sachant que Brad Stevens a totalement trollé la rencontre en ne faisant jouer quasiment plus aucun titulaire en seconde mi-temps, on savait que le coach des Celtics nous donnerait quelques rares minutes pour profiter des deux joueurs débarqués dans le Massachusetts l’an dernier. Inutile de vous rappeler le contexte, on va le faire quand même pour les deux boloss du fond qui n’écoutent rien : Hayward n’avait plus rejoué depuis sa terrible fracture de la cheville à Cleveland, et Irving n’avait plus rejoué depuis son opération au genou. Il fallait donc voir si ce chouette duo était en forme, et si l’approche était la bonne, sans crainte. Bonne nouvelle pour le peuple du TD Garden, Gordon et Kyrie semblent en forme. L’un forcément plus que l’autre, compte tenu du fait que le meneur a joué au basket plus récemment, mais l’ailier n’était pas en reste et à lui aussi su contribuer à sa façon. Tout en intelligence, tout en bon placement et avec des rotations défensives parfois très propres, Hayward nous a donné le sourire car le simple fait de le voir gambader sans anxiété était une victoire. Certes, on a transpiré comme jamais chaque fois que le beau gosse sautait, mais les atterrissages ont été gérés et le trauma sera bientôt passé. Pour Gordon, en tout cas, hormis un hors-rythme évident il n’y avait rien de méchant à signaler.

Concernant Kyrie, il n’y avait pas de temps à perdre ! Incisif dès le début de rencontre, toujours aussi à l’aise balle en main et installant les systèmes de son coach avec application, Irving était comme on l’aime. C’est-à-dire ? Agressif, malin, culotté, créatif, ce tourbillon de basket qui donnait de sa personne en première mi-temps, sachant très bien qu’il ne re-rentrerait pas une fois la pause arrivée. Aux côtés des 10 points d’Hayward, Kyrie en a planté 9 et a surtout semblé en pleine possession de ses moyens. Le doute est encore un peu là lorsqu’il faut parler de Gordon, et c’est totalement normal. Il faudra du temps à l’ailier avant qu’il ne soit parfaitement à l’aise, et qu’il retrouve une explosivité proche de celle de ses années au Jazz. Mais de son côté, Irving n’a pas montré le moindre signe de ralentissement, le All-Star gambadant avec joie et dégainant d’une quasi dizaine de mètres sans se prendre la tête. Il sera d’ailleurs intéressant d’analyser cette attaque de Boston avec toutes ces pièces en place, car mine de rien c’est ce 5 majeur de fou qui fait transpirer bien des équipes en NBA. La très bonne nouvelle, c’est que ça clique déjà entre les membres de ce quintet et deux membres de celui-ci ont effectué un solide retour sur les parquets. Difficile de demander mieux si t’es fan de Boston, allez, on leur donnera la deuxième mi-temps de ce match contre Charlotte qui fût aussi horrible que les Celtics juste avant l’arrivée de Garnett et Jesus.

Ils sont là, de retour, prêts à nous jouer vla les mauvais tours. Gordon Hayward et Kyrie Irving ont remis un pied ensemble sur le parquet, maintenant vous savez ce qu’on attend tous : le retour officiel des deux, lors du premier soir de la reprise, face aux Sixers. Immanquable ovation.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top