Equipes

Qui sera le premier coach viré cette saison ? La rédac donne son avis, et y a des oreilles qui sifflent

Tyronn Lue cavaliers

Et vous, quelle tête vous voyez tomber rapidement ?

Source image : YouTube

A un peu plus de trois semaines de la reprise, on commence à se pencher concrètement sur la saison à venir et ce qui pourrait nous attendre. Le sujet du jour ? Mais quel coach pourrait bien tâter le siège éjectable en premier cette saison ? Quel est celui qui ne supportera pas la pression ? Qui verra sa place remise en cause par ses dirigeants ou même ses joueurs ? On s’est posé, on a commandé des pizz et on en a parlé, alors envoyez les prédictions à la Mme Irma, à ressortir bien évidemment dans quelques semaines/mois pour voir si oui ou non la boule de cristal TrashTalk est périmée.

BASTIEN : TOM THIBODEAU

C’est un peu facile de se ramener au buzzer pour taper sur l’ambulance, mais soyons sérieux deux minutes : le climat était déjà super tendu pour Thibs avant l’affaire Jimmy Butler, et c’est en train de prendre des tournures dramatiques dans le Minnesota. Plaintes de Teague, plaintes de Gibson, plaintes de Towns, même Jamal Crawford a rouspété quand il était là-bas. C’en est trop. L’ex-bourreau des Bulls est sauvé par sa double casquette coach + GM, mais difficile de croire que le proprio des Wolves va laisser ce manège durer longtemps. Dans le genre saison à la Fizdale (15 matchs et puis s’en vont), y’a un sacré client. S’il peut se barrer sans nous flinguer Derrick Rose une bonne fois pour toutes, on prend.

ALEX : TERRY STOTTS

Malgré une très bonne régulière, la saison passée a forcément laissé des traces dans les têtes des dirigeants des Blazers. La faute à un sweep aussi retentissant que sec ou humiliant subi face aux Pelicans d’un Alvin Gentry qui a dominé assez largement la bataille du coaching. Stotts a été incapable de proposer quelque chose d’efficace pour aider Damian Lillard à se sortir de la tenaille défensive mise en place par les Pels. Neil Olshey – le GM des Blazers – pourrait vite se retrouver coincé entre deux feux (celui de son propriétaire et celui de Lillard) si jamais le début de saison ne glisse pas du côté de Portland. Le fusible d’Olshey sera alors évident : son coach…

THEO : FRED HOIBERG

Ça fait des années qu’on parle d’un probable licenciement d’Hoiberg, et je pense que cette saison sera la bonne. Le coach des Bulls aura sous la main LaVine et Jabari Parker à 100%, Markkanen et Kris Dunn qui vont continuer de mûrir et d’évoluer, et le rookie Wendell Carter Jr. qui a montré de très belles choses en Summer League. Ça ne va pas être très fameux en défense, mais cette équipe doit devenir une force offensive. Si elle ne dégage aucune envie et est brouillonne en attaque, alors le principal problème sera déjà trouvé : Hoiberg. Depuis son arrivée dans la ligue, il n’a jamais convaincu, et en cas de jeu/résultats décevants, je fais confiance à Paxson et Forman pour prendre la bonne décision (autant dire que je peux me mettre le doigt dans l’œil).

DAVID : TOM THIBODEAU

Je suis Bastien à 100%. Cela fait des mois qu’il y a de l’eau dans le gaz à Minny et ce ne sont pas les derniers événements qui vont améliorer les choses. Entre un Taylor en manque de lucidité et un Thibs toujours aussi borné, la cohabitation ne peut plus durer. Cela ne résoudra pas le problème global d’organisation de la franchise, mais Tom ne passera pas l’hiver. Peut-être même pas l’automne.

GIOVANNI : TYRONN LUE

La fête est finie, et si Tyronn connaît probablement deux ou trois règles de son sport, la mascarade va prendre fin quand les dirigeants de Cleveland vont se rendre compte que le coach des Cavs se prénommait jusque-là LeBron et portait le nom de James. Aucune raison de le voir rester en place quand les Cavs prendront leur premier éclat de la saison, aucune raison de ne pas renvoyer T-Lue à son véritable job, celui de serpillère d’Allen Iverson. Le plus beau dans tout ça ? C’est la tête qu’il fera quand il l’apprendra, la même qu’il fait chaque soir depuis janvier 2016, cette tête d’ahuri qui ne sait même pas ce qu’il fout là. Allez hop, ça dégage.

BENOIT : TYRONN LUE

Maintenant que le vrai coach des Cavaliers a pris la direction de Los Angeles, Tyronn Lue se retrouve seul à la tête d’une franchise NBA pour la première fois de sa courte carrière d’entraîneur. Plus de grand frère pour lui souffler dans l’oreille quand prendre un temps-mort ni d’échappatoire en conférence de presse lorsqu’il faudra répondre aux premières questions gênantes de la saison avec un bilan largement dans le négatif. Avec deux années garanties restantes sur son contrat et une dernière en team option, il pourrait être le premier de ses confrères à sortir par la petite porte avec un beau magot entre les mains et une étiquette d’escroc collée sur le front pour toujours. Parce que gagner une bague au bout de ses premiers mois de coaching et rester plus de deux ans à la tête de la meilleure équipe de la Conférence Est sans savoir dessiner un schéma ni faire un discours d’avant-match, c’est très fort.

CLÉMENT : TYRONN LUE

Tyronn Lue. Tout simplement car cette tête montre bien que le mec ne sait même pas ce qu’il fait là. Complètement perdu, incapable d’installer un quelconque fond de jeu, la perte de LeBron est bien plus que le départ de son franchise player, c’est le départ de celui auquel il doit tout depuis maintenant trois ans. Aucun doute sur le fait qu’il ne fera pas illusion bien longtemps à Cleveland, n’ayant aucun principe offensif ou défensif sur lequel s’appuyer, sa seule réussite étant d’être devenu un super GIF. Pour conclure je dirai que comme toujours il a su se trouver au bon endroit au bon moment (notamment sous les shoes d’Iverson) et qu’il va sans doute bien s’en tirer avec un joli pactole, mais qu’il est temps que la mascarade cesse.

Une voix pour Fred Hoiberg, une pour Terry Stotts, deux pour Thibs… mais le chouchou de la rédac s’appelle aujourd’hui Tyronn Lue. Les réponses à nos interrogations interviendront très vite, peut-être même qu’un autre nom se glissera très vite au standard du Pole Emploi. Alvin Gentry ? Igor Kokoskov ? Dave Jorger ? Billy Donovan ? Scott Brooks ? Luke Walton ? Réponse dans 24 jours…

2 Commentaires

2 Comments

  1. MasterPingu

    22 septembre 2018 à 11 h 08 min at 11 h 08 min

    J’aurais dit Donovan si le début de saison du thunder est mauvais. Mais oui Thibodeau semble un client. Après, Luke Walton va devoir gérer Lebron et si ça matche pas, ça peut direct se retrouver à la rue. Mais je pense que Walton sait gérer les gros ego (il a géré Draymond). Non, je vote Thibodeau aussi.

  2. gimmickgui

    23 septembre 2018 à 16 h 17 min at 16 h 17 min

    M’est avis que Nick Nurse n’a pas un siège très confortable si la mayo ne prend pas rapidement aux raptors.
    Les cavs ont-ils vraiment quelque chose à espérer cette saison ? Lue aura sûrement le droit de tanker un peu. Nan finalement je pense que Walton est le plus en danger car Lebron. On ne lui refusera certainement pas sa tête si les deux ne coopèrent pas et bon on connaît Lebron – voir les révélations sur lui et Spoelstra dernièrement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top