La NBA selon Twitter

Le mois d’août 2018 vu par Twitter : donc Carmelo Anthony a vraiment fait partie des Hawks ?

Melo ATL

Encore plus rapide que Rasheed Wallace.

Source : @ATLHawks

Être un joueur NBA, c’est d’abord savoir jouer un minimum au basket, mais c’est aussi être scruté par tous les fans sur ses moindres faits et gestes. Dans la Ligue actuelle, cela passe désormais par les réseaux sociaux, dont Twitter en grande partie.

Si certains adoptent une communication sobre et épurée, certains décident de s’en taper littéralement les bourses et affolent sans arrêt la twittosphère, pour notre plus grand bonheur. Retour sur les différents gazouillis qui auront marqué le mois d’août.

# De’Aaron Fox prétend avoir passé l’été à taffer à la salle. Willie Cauley-Stein l’accuse d’avoir succombé à la malbouffe.

# Effectivement Dwyane, tu n’étais pas un rigolo.

# En s’en prenant de façon virulente à LeBron James, le président Donald Trump semble agacer pas mal de joueurs.

# Personne n’a oublié ce grand moment que nous a offert Sam Dekker.

# Tandis que James Harden se prépare à accueillir son nouveau franchise player.

# C’est ballot, chez les Hawks, on avait déjà préparé le jersey de Carmelo Anthony avant son buyout.

# Jaylen Brown a son avis bien tranché quant à la place de l’argent en NCAA.

# Ronnie 2K n’a pas reconnu un joueur de la ligue, bon ok ce n’était pas le plus évident.

# Les jaloux diront Photoshop.

# Quand Evan Fournier découvre Snapchat… il devient chevelu.

# Les Hawks se font encore snober ici. En même temps, Melo a joué moins de matches pour la franchise que Rasheed Wallace.

# Petit clash entre Enes Kanter et Spencer Dinwiddie pour savoir qui a la plus grosse à New York.

# Le running gag sur les cheveux d’Evan Fournier tient toujours.

# Bon arrêtez avec vos montages, ça devient lourd maintenant.

Une très belle édition pour ce mois de juillet, grâce à des joueurs très en verve sur les petits messages en moins de 280 caractères. De la diversité, du LOL, du trashtalking… Tout ce qu’on demande ! Allez, on vous laisse et on revient en septembre pour une nouvelle cuvée, on l’espère aussi sympa.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top