Hawks

Thomas Robinson signe à Atlanta : jouer l’Euroleague ou tanker en NBA, le choix est vite fait

Thomas Robinson

Welcome back, Thomas.

Source Image : YouTube

Un an après son départ des Lakers, Thomas Robinson est de retour en NBA. Après une saison passée en Europe au Khimki Moscou, l’ailier-fort refuse d’abandonner la ligue américaine, et c’est finalement à Atlanta qu’il va tenter de se refaire une place. Entre jouer le haut niveau en Europe ou les bas-fonds de la NBA, le choix est fait. 

On peut en dire des conneries sur TrashTalk, mais parfois on peut avoir raison. Lorsque Thomas Robinson était à Brooklyn lors de la saison 2016/2017, il avait poussé un bon coup de gueule, estimant son temps de jeu bien inférieur à ce qu’il pourrait prétendre. Mais comme nous lui avions très bien répondu : c’est déjà bien que tu sois encore en NBA. Deux ans après sa tapageuse déclaration, l’ailier fort est introuvable sur les parquets américains. C’était sur les terrains d’Euroleague que l’on pouvait en fait l’apercevoir, avec le maillot du Khimki Moscou. L’ailier fort jouait une quinzaine de minutes par match en Russie, comme quoi, on a toujours les mêmes problèmes hein. Il affichait des moyennes satisfaisantes pour son temps de jeu, avec 8,5 points et 5,7 rebonds, mais n’a pas empêché l’élimination du Khimki au premier tour des Playoffs d’Euroleague face au CSKA Moscou de Nando De Colo. Fin de l’aventure européenne donc pour l’ailier-fort, qui revient en NBA pour jouer avec les Hawks d’après Shams Charania de The Athletic.

Information importante concernant le contrat : il est non-garanti. Thomas Robinson est donc de retour pour deux mois, et va devoir gagner sa place lors du training camp qui commence fin septembre. Mais bonne nouvelle : les Hawks ont actuellement 14 joueurs sous contrat garanti et il est pour l’instant le seul prétendant à la dernière place dans le roster. Après des dernières piges ratées à Philly et Los Angeles, on ne va pas affirmer que les Hawks ont repêché une perle rare. Mais Atlanta cherchait à compléter son effectif en ajoutant un intérieur énergique, capable de jouer poste 4 et 5, et Thomas Robinson cherchait une opportunité de revenir dans la grande ligue, les intérêts étaient donc mutuels. Bon par contre on prévient dès maintenant, on le voit très mal jouer 20 minutes par match, désolé hein.

Thomas Robinson n’a pas oublié son objectif : revenir en NBA. Même s’il n’a pas de certitude sur sa présence la saison prochaine, il part tout de même avec une belle avance tant qu’il sera le seul prétendant au 15ème spot dans le roster. 

Source texte : Twitter/@ShamsCharania, Real GM

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top