Suns

Une saison de revanchard en perspective : Brandon Knight doit tout simplement rejouer au basket

Brandon Knight
Source image : YouTube

Si la hype est bien présente chez les Suns à l’aube d’une saison excitante, un homme se bouffe gentiment les ongles en espérant pouvoir continuer à montrer son talent dans l’Arizona : Brandon Knight est en mission.

Tiens tiens, Monsieur Malchance. Comme on se retrouve. Progéniture de DeAndre Jordan, l’ami Brandon a servi de punchline humaine depuis quelques années maintenant, après avoir figuré sur les highlights les plus viraux de la NBA. Crossovers de Kyrie, posters de DJ, ce bon Knight a un peu mangé à toutes les sauces et le point d’exclamation de ce karma de merde s’est probablement ramené l’été dernier. Alors qu’il aurait pu montrer tout le beau potentiel montré en 2016 (quasiment 20 points et 5 passes de moyenne), le meneur s’est flingué le genou et a dû tirer un trait sur la campagne 2017-18. Un an d’absence, pas la moindre minute en match officiel, dans une franchise destinée aux profondeurs du classement. C’est plus ou moins ce qu’on pouvait attendre, en toute honnêteté, pour un garçon qui donne clairement l’impression d’avoir été marabouté depuis quelques temps. Mais les blagues doivent bien s’arrêter à un moment donné, non ? Brandon ne se prononce pas là-dessus, préférant tabasser sa rééducation afin de revenir au top de sa forme, mais on peut deviner ce qu’il en est dans la tête du bonhomme. Avec des yeux qui se tournent vers les Suns et un poste de meneur titulaire à gérer sans faire de conneries, Knight sait qu’une belle opportunité se présente devant lui et il est prêt à la saisir.

“Je suis excité depuis décembre dernier, lorsque j’ai recommencé à courir. J’ai hâte de pouvoir rejouer, je suis très motivé rien que d’y penser. […] La franchise est prête à passer à la vitesse supérieure et je suis prêt à l’aider en ce sens. Il n’est question que de s’améliorer au sein de l’équipe et faire en sorte que les fans des Suns aient ce qu’ils méritent.”

Si on regarde l’effectif de Kokoskov, le nouvel entraîneur des cactus, on peut voir une belle étoile faire un clin d’oeil au copain Brandon. En effet, l’excitation est bien présente sur plusieurs postes… sauf celui de meneur, où la concurrence n’est pas affolante. Isaiah Canaan ? Elie Okobo ? Shaquille Harrison ? Certes, Devin Booker a montré qu’il pouvait tenir la balle en main, mais si on respecte chaque poste du terrain, Brandon Knight est clairement le meilleur meneur des Suns. Et c’est là qu’un chemin intéressant pourrait s’ouvrir sous les pieds de ce dernier. Contractuellement, il reste encore une saison garantie à Brandon après celle qui débutera dans deux mois, ce qui lui offre un peu de visibilité. Mais les finances n’importent que trop peu dans l’équation : aujourd’hui, c’est surtout de basket dont on doit parler. Knight doit se refaire, doit remontrer ce dont il est capable, prendre part à cette vague d’optimisme dans l’Arizona et élever son niveau de jeu comme celui de ses coéquipiers. Si la mayonnaise prend et on se demande soudainement qui dirigeait le show de Phoenix ? C’est bien BK qu’on pointera du doigt avec le sourire. Mais si une nouvelle poisse lui arrive et impose au management de tenter une autre option à la mène ? Ce sera un nouvel épisode tragique dans les aventures de Brandon en NBA. Inutile de préciser, forcément, qu’on souhaite la plus chouette des options pour lui.

Un an sans basket, sans match officiel, en voyant des dizaines de meneurs passer et lui faire de l’ombre. Brandon Knight n’a pas qu’une place en NBA à devoir maintenir. Âgé de 26 ans seulement, le garçon doit surtout prouver qu’il a encore un talent inexploité, ce dont les Suns voudront très certainement profiter.

Source : Suns.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top