Nets

Jared Dudley veut être le mentor des jeunes pousses de Brooklyn : venez les enfants, c’est par ici la cantine

Le type a déjà quelques kilomètres au compteur, Kenny Atkinson a peut-être trouvé son antenne relai pour la saison prochaine.

Source image : YouTube

Si son influence sur les parquets diminue au fur et à mesure des kilos qu’il engrange, Jared Dudley continue tranquillement son petit bout de chemin en NBA. Après un retour à Phoenix qui ne restera pas dans les mémoires, l’ailier est arrivé à Brooklyn cet été en échange de Darrell Arthur. Dans la Big Apple, le Junkyard Dog ne va pas seulement profiter des fast-food, bien au contraire. Dans un rôle de vétéran, il souhaite faire franchir un pallier aux deux grands espoirs de la franchise, Jarrett Allen et D’Angelo Russell. 

A 33 ans, la carrière de Jared Dudley est déjà bien remplie. Drafté en 22ème position en 2007 par les Bobcats, il sortait alors d’une bonne saison senior avec les Eagles de Boston College. Il tournait en NCAA en 19,0 points, 8,3 rebonds, 3,0 passes et 1,4 interception. Malgré tout, en Caroline du Nord, sa carrière peine à décoller. Il dispute deux saisons et inscrit en moyenne 5 points par match avant d’être transféré à Phoenix en compagnie de Jason Richardson contre un certain Boris Diaw,  Raja Bell et Sean Singletary. Ce transfert marque le début de l’histoire d’amour entre le sniper et la franchise de l’Arizona. Il disputeras quatre saisons sous les couleurs des Cactus. Rarement titulaire, Jared vient apporter  en sortie de banc du spacing et du shooting dans le jeu up tempo des Suns. Là-bas, il y côtoiera évidemment le génial Steve Nash qui lui a distribué quelques caviars dans les corners ainsi que le monstre Amar’e Stoudemire l’espace d’une saison. Néanmoins, depuis le départ de l’ailier-fort, les Suns commencent à battre de l’aile et les statistiques de Dudley s’en ressentent. Il sera finalement envoyé froidement chez les Clippers. A Los Angeles, l’aventure tourne court. Pas sur la même longueur d’onde que Doc Rivers, il rejoint ensuite Milwaukee. Après un passage chez les Wizards, l’homme au bandeau rentrera au bercail. Phoenix lui propose 30 millions sur 3 ans à l’été 2016. En surcharge pondérale et plus aussi talentueux que par le passé, le shooter est benché et finit par jouer les mentors de Devin Booker. Il y’a mieux comme fin de carrière… mais il y a pire. Finalement, désireux de renforcer la raquette et d’entourer Deandre Ayton, les Suns l’échangeront aux Nets contre Darrell Arthur. Retour à l’est pour Dudley et place à la Big Apple.

Il arrive dans un effectif en pleine reconstruction. Sean Marks le GM tente, avec pas mal de réussite pour l’instant, de récupérer des contrats « toxiques » en échange de tours de Draft. L’opération a pour but de dégager du cap ainsi que de recruter des jeunes talents pour l’avenir. Néanmoins, qui dit jeunes talents dit animateur BAFA, et il se pourrait bien que Jared Dudley occupe ce rôle la saison prochaine. Alors qu’il ne peut a priori plus être un « leader » sur le terrain, le sniper verrait d’un bon œil la mission de former des potentiels comme D’Angelo Russell ou Jarrett Allen. Les deux joueurs ont montré de belles choses l’année passée sous les ordres de Kenny Atkinson et espèrent passer un cap. En effet, c’est particulièrement le cas pour D-Lo. Débarqué de Los Angeles pour faire de la place à Lonzo Ball, l’ancien numéro 2 de Draft a été échangé contre Brook Lopez, le meilleur scoreur de l’histoire de la franchise. Après un début de saison plutôt réussi, sa blessure l’a fait manquer quelques matchs. Néanmoins, trop nonchalant, ses performances n’étaient pas suffisantes à son retour. Ainsi, l’influence d’un tonton comme Jared Dudley pourrait peut-être lui permettre de rester focus. N’oublions pas que Russell est susceptible de pouvoir être prolongé la saison prochaine. S’il désire un gros chèque, il faut absolument que les performances suivent. Pour sa part, Jared Dudley a communiqué auprès d’Anthony Puccio de Nets Daily, sa confiance envers l’ancien meneur des Lakers.

« Vous pensez à D’Angelo Russell et à son talent depuis ses débuts aux Lakers, tout le monde connait sa capacité de scoring. Je pense pour lui, je lui ai parlé au téléphone de la manière dont il peut rendre meilleur ses coéquipiers. »

Former les jeunes pousses de Brooklyn, c’est peut-être le dernier défi de Jared Dudley. Arrivé dans la Big Apple après une tentative de retour ratée à Phoenix, il affirme que les Nets ont peut-être un coup à jouer la saison prochaine avec le départ de LeBron James pour l’Ouest. Néanmoins, c’est peut-être encore trop tôt pour imaginer l’autre franchise de New-York de retour dans la post-season. La dernière fois qu’elle y avait pris part c’était en 2014-15, face aux terribles Hawks de Paul Millsap, Al Horford, Jeff Teague et Kyle Korver…

Source: Nets Daily

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top