Knicks

Trey Burke s’éclate au Dyckman Park : 35 points en trottinant, les conclusions hâtives de New York arrivent en courant

Discrets sur cette intersaison, les Knicks attendent tranquillement la reprise pour continuer de faire progresser leurs jeunes pousses. En attendant, on se remet en forme tranquillement, comme c’est le cas pour Trey Burke qui a décidé d’aller martyriser du monde au Dyckman Park, histoire de se dégourdir un peu les jambes.

À chacun son activité estivale. Si certains choisissent la Drew League ou de gentils workouts entre potes, Trey Burke, lui, a penché pour le Dyckman Park, où sont organisés des matchs caritatifs en faveur des populations dominicaines en difficulté de New York. Le meneur des Knicks est donc parti faire le show, compilant 35 points sans vraiment forcer, avec une touche de trashtalking en prime. Un bon petit match pour se remettre doucement en rythme, deux mois avant la présaison. Cependant, attention à ne pas sortir de blasphèmes (on vous voit les fans des Knicks) : tous les matchs opposant des professionnels à des amateurs sont des boucheries au profit des premiers. Plus rapide, plus agile, et juste dans l’ensemble plus talentueux, encore heureux que Trey Burke ait totalement dominé sur ce match.

D’autant que le meneur sort d’une saison très sympathique du côté de la Grosse Pomme. Compilant 12,8 points et 4,7 assists, Trey vient de délivrer son meilleur exercice dans la Ligue, notamment au niveau de ses pourcentages, qui ont fortement grimpé par rapport à ses séjours à Utah ou Washington. Des performances qui lui ont valu de terminer les neuf derniers matchs de la saison dans le cinq de départ des Knicks. Le natif de l’Ohio est dans une véritable spirale positive, estimant avoir retrouvé de la confiance après quelques années difficiles dans la Ligue. À lui désormais de continuer sur ce rythme, car la concurrence à la mène est rude à New York. Car entre la franchise qui semble prendre un malin plaisir à entasser les meneurs, et l’arrivée de David Fizdale qui souhaite limite créer des Hunger Games du poste 1, la place de Trey Burke dans le cinq n’est absolument pas garantie, et il devra batailler dur pour la garder. Et autant le prévenir tout de suite : ce sera plus difficile que de mettre 35 points au Dyckman Park.

Toujours marrant de voir des joueurs NBA s’éclater contre des amateurs, rappelant que malgré les critiques et les quelques matchs pourris, les mecs sont quand même une galaxie au-dessus. Trey Burke est donc en train de tranquillement préchauffer, avant une saison où il devra confirmer son bel exercice 2017-18.

Source texte : NJ Hoop Recruit

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top