Kings

Summer League terminée pour Marvin Bagley III : le rookie a juste eu le temps de mettre l’eau à la bouche des Kings

Marvin Bagley III

Le troisième choix de la dernière Draft ne voulait certainement pas trop en montrer avant le début de la saison NBA.

Source image : Youtube - Sacramento Kings

Le nouvel ailier (très ?) fort de Sacramento s’est blessé en Summer League face aux Suns le week-end dernier. Rien de bien grave mais l’hématome à l’os pelvien révélé par un IRM tiendra le numéro 2 de la dernière Draft éloigné des terrains quelques semaines. De quoi « faire de la vidéo » selon le coach des Kings en SL, Larry Lewis.

Il était attendu en Summer League, Marvin Bagley III le sera encore plus en NBA. Quoi de plus normal pour un numéro 2 de Draft ? Surtout lorsqu’on a « pris la place », pour bon nombre d’observateurs, d’un prospect comportant bien plus de garanties, en la personne de Luka Doncic. Le Slovène sera lui aussi attendu en octobre mais a préféré laisser de côté la Ligue d’été et se reposer, alors qu’il sort d’une énorme saison avec le Real Madrid (vainqueur de l’Euroligue et de la Liga, MVP de l’Euroligue et MVP des Finales). On ne dit pas que les Kings ont (encore) fait une erreur de casting, Bagley sera peut-être un monstre dans leur raquette dans les années à venir, on dit simplement que la sélection de Luka Doncic paraissait moins risquée, tant le poste 1-2-3-4 a acquis de l’expérience et fait ses preuves, à tout juste 19 ans. Tout ça, le troisième Marvin Bagley de la série a dû l’entendre des dizaines de fois déjà. Et on imagine que ça lui donne une sacrée envie de se défoncer pour montrer qu’il mérite la confiance que les Kings lui ont accordé. En tout cas, sur les quatre matchs qu’il a disputé dans cette Summer League, à Sacramento puis à Las Vegas, il a déjà dévoilé une partie des plats qu’il allait nous servir la saison prochaine : de la mobilité à la sauce coast-to-coast, du rebond offensif par cornets ou encore quelques contres servis ça et là pour la déco de la table. Bon, le grand chevelu devait absolument vouloir terminer le mur de son resto, ce qui explique le lancer de briques sur ses premiers matchs dans la salle de sa nouvelle franchise. On vous sert un ramequin de ses stats, vous vous ferez une idée : 10,3 points, 5,7 rebonds, 1,8 contre, 33% au tir. Point de conclusion hâtive sur son niveau, on bois frais et on garde bien à l’esprit que ce n’est que de la Summer League et que ce ne sont que quatre matchs. Idem pour la vidéo ci-dessous, ce sont les highlights du jeune homme alors attendez-vous à ne pas le voir louper grand-chose.

Comme un symbole, Marvin Bagley III s’est blessé dans le match tant attendu face au seul type ayant serré la paluche d’Adam Silver avant lui à la Draft, le pivot Deandre Ayton. Le nouveau joueur des Suns lui a d’ailleurs bien fait comprendre qu’il était le patron dans la raquette, collant 21 points et 12 rebonds. Un jeu au poste déjà réglé comme du papier à musique et des finitions très propres, Ayton a fait du Ayton. En face, le big man des Kings (211 centimètres) paraissait bien petit. Il termine avec 15 points et 7 rebonds à 5/13 au shoot. Loin de nous enfermer dans une bataille des chiffres (policiers et syndicats le font assez), ce qui nous amène à cette conclusion est l’impression générale laissée par les deux hommes. Un DeAndre Ayton déjà sûr de sa force face à un Marvin Bagley III prévisible, la fleur au fusil, à l’image de l’énorme bâche qu’il se prend par un Josh Jackson revenu de nulle part. Mais que les fans des Kings se rassurent, on sent que le prototype de Duke en a sous la semelle, et c’est tout ce qu’on souhaite voir dans une Summer League. Quant à a nature de sa blessure survenue en toute fin de match à la réception d’un dunk, un IRM passé deux jours plus tard a décelé un hématome à l’os pelvien. Un grand mot pour un petit mal, le marsupilami devrait rapidement pouvoir sauter comme avant. Mais les Kings préfèrent ne pas prendre de risques avec leur nouveau joujou, on ne le reverra pas de l’été. Rendez-vous au training camp en septembre sans doute.

MB3 montait clairement en régime dans cette Summer League qu’il avait débuté difficilement. Si sa blessure doit laisser les fans des Kings un peu sur leur faim, ils peuvent se consoler en matant son teammate Harry Giles. Le sophomore sort d’une saison blanche et ça se sent, il croque à pleines dents le temps de jeu qui lui est offert et impressionne tout le monde. Les deux jeunots peuvent donner le sourire aux Kings, l’avenir pourrait bien être radieux à Sac’to.

Sources texte : NBC Sports, The Sacramento Bee

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top