Pelicans

Emeka Okafor kiffe New Orleans et le fait savoir : le projet, c’est de se faire prolonger

Emeka Okafor
Source image : Youtube

C’était la belle histoire de la mi-saison en NBA, le come-back du vétéran Okafor après une putain d’hernie discale qui l’avait éloigné des parquets pendant quatre longues années. Si Emeka dispose d’un contrat pour l’année prochaine, celui-ci n’est pas garanti. Ce qui laisse planer l’incertitude quant à l’avenir du pivot.

Il y a des joueurs qui forcent le respect, et Emeka Okafor fait partie de ceux-là. S’accrochant à sa passion comme un mort de faim, naviguant entre médecins et G-League depuis 2013, le vétéran (il aura 36 ans en septembre), à force d’abnégation, a été récompensé par un coup de fil du staff des Pelicans en début d’année qui lui proposait un contrat de dix jours… puis un autre, notamment « grâce » à la blessure de DeMarcus Cousins. Et au bout, la délivrance, le pivot est prolongé jusqu’à la fin de saison et contribue à la qualif’ des volatiles en Playoffs, en palliant comme il pouvait l’absence de Boogie. Souvent utilisé en back-up de Davis (pas mal pour un type qui a des problèmes de dos…), Emeka compilera 4,4 points, 4,6 rebonds et 1 block en 13,6 minutes de temps de jeu moyen sur ses 26 matchs joués. Un bel apport en défense qui ne fait pas de mal à une raquette qui manquait de profondeur. Mais, car il y a toujours un « mais » dans les belles histoires, son contrat de 2,5 millions pour la saison prochaine n’est pas garanti. Avec toutes les galères qu’il a connu, le ROY 2005 ne panique pas et relativise, au micro de Jim Eichenhofer sur le site officiel des Pelicans.

« Pour le moment je suis là, donc on verra. J’adore New Orleans mais je comprends que c’est un business. Je suis prêt à jouer et je profite d’être un Pelican. J’ai hâte d’être ici l’année prochaine. »

Le colosse est conscient que son cas ne sera pas géré en priorité par le staff de NOLA cet été, alors que Rondo et DMC notamment sont free agents, et que les doutes entourant le retour de blessure du second, s’il est prolongé, subsistent : quand Boogie aura-t-il retrouvé son niveau (s’il le retrouve un jour) ? Car, en cas de retour prématuré de DeMarcus, Emeka se retrouvera en féroce concurrence avec Alexis Ajinça qui, lui, est contractuellement assuré de poursuivre l’aventure en Louisiane encore une saison. Malheureusement pour notre Frenchie, la dynamique n’est pas de son côté, lui qui sort d’une saison blanche dans laquelle il est passé sur le billard à deux reprises. Cela mettra sans doute quelques temps avant que le Stéphanois ne retrouve son rythme, mais avec des genoux refaits à neuf, il pourrait s’offrir une belle saison en back-up avant un éventuel départ en 2019.

Si Okafor n’est pas le Pelican le plus sexy de l’été, il faudra suivre son dossier attentivement pour avoir des indications sur le roster autour duquel Alvin Gentry compte s’appuyer la saison prochaine. Le vieux Emeka est apprécié de ses coéquipiers et on voit mal New Orleans le tej’ alors qu’il a rendu un bon coup de main à l’équipe en fin de saison. Si la franchise manque de banc sur les postes extérieurs, la raquette devrait encore être bien fournie l’année prochaine, avec le jeunot Cheick Diallo qui attend lui aussi des minutes. 

Source : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top