Draft NBA

Profil Draft 2018 : Khyri Thomas, combo guard solide mais âgé

Khyri thomas

Un mix de Kyrie Irving et d’Isaiah Thomas dans le blaze ? Ça pourrait plaire aux Celtics.

Source image : YouTube

Un mec qui sait défendre et shooter. A priori, si on passe très vite sur le profil de Khyri Thomas, on se dit qu’il va être très demandé. Puis on voit que le mec est un des prospects les plus âgés de la cuvée et que son poste NBA reste à définir entre la mène et l’arrière. Du coup, pas d’enflammade, mais un mec solide qui devrait trouver preneur en fin de premier tour.

Profil

# Âge : 22 ans. Un daron chez les prospects.

# Position : arrière. Même si niveau gabarit, on est plus proche du meneur NBA.

# Équipe : Creighton. Comme Doug McDermott. Mais c’est le seul point commun entre eux deux.

# Taille : 191 centimètres. Légèrement undersized pour un poste 2.

# Poids : 95 kilos. Solide.

# Envergure : 2m08. C’est bien, ça compense surtout le déficit de taille.

# Statistiques 2017 : 15,1 points, 4,4 rebonds, 2,8 passes, 1,7 interception à 53,8% au tir, le tout en 31,7 minutes.

# Comparaison : Ça parle pas mal de Jrue Holiday, on voit une touche de Marcus Smart pour la défense. Sauf que Khyri Thomas dispose d’un shoot d’un autre calibre que le pitbull des C’s.

# Prévision TrashTalk : fin du premier tour.

Qualités principales

  • Un défenseur solide
  • Bon rebondeur
  • Capable de shooter
  • Capable de scorer en sortie de dribble

Lorsqu’on évoque Marcus Smart en parlant de Khyri Thomas, c’est surtout dans la détermination et l’esprit de compétition qui habite l’ancien pensionnaire de Creighton. Des qualités qui, couplées à son allonge, lui permettent de bien défendre malgré sa taille qui pourrait être un problème en NBA s’il évolue arrière. Joueur physique, il lutte parfaitement face aux écrans adversaires pour constamment gêner son adversaire. Ce côté battant se retranscrit également au rebond puisqu’il tourne à 4,6 prises sur sa carrière NCAA. Quand on voit tout cela, c’est sans surprise qu’on note que dans son armoire à trophée traînent deux titres de DPOY de la Big East. Là où on va vite abandonner la comparaison avec le joueur des Celtics, c’est en matant le shoot de Khyri Thomas. L’arrière dispose d’une adresse sympa derrière l’arc (plus de 40%) et aussi d’un jeu correct à mi-distance. Pour compléter son arsenal offensif, on notera quelques hesitation moves et autres feintes qui lui permettent de finir ensuite près du cercle, ainsi qu’un tear drop pour se jouer des big men. C’est donc à travers de telles qualités que l’image de Jrue Holiday revient sur le papier.

Défauts majeurs

  • Le syndrome du combo guard
  • Quel potentiel pour l’un des darons de la Draft ?
  • Manque d’agressivité
  • Pas de vrai point fort

Quand un mec avec le physique d’un meneur mais le jeu d’un arrière se présente à la Draft, la question reste toujours la même : comment va-t-il se développer et sur quel poste le faire réellement jouer ? Khyri Thomas soulève logiquement les mêmes interrogations, surtout qu’à 22 piges, il n’est pas sûr que ça marge de progression soit immense quand la plupart de ses concurrents de promotion affichent trois ans de moins. Sa taille va donc le limiter en tant qu’arrière, pendant que son handle et son jeu sur pick-and-roll sont incompatibles avec le niveau réclamé au poste de meneur en NBA. Rédhibitoire ? À lui de prouver qu’il peut encore progresser et s’adapter à l’étage supérieur, sans avoir la possibilité de s’appuyer sur un secteur où il excelle vraiment. Car s’il est solide et sans grosse lacune, aucun point fort ne se dégage non plus. Il va falloir se les sortir en attaque et être plus agressif malgré son manque d’explosivité pour aller chercher des fautes face aux adversaires plus physiques qu’en NCAA.

Conclusion

Khyri Thomas sait shooter et défendre, des qualités nécessaires dans la NBA moderne. Dans la NBA de toutes les époques d’ailleurs. Il devrait donc intéresser du monde en fin de premier tour parmi les franchises qui souhaitent un mec capable de contribuer sans génie mais avec sérieux pour quelques minutes. Peut-il faire plus et gratter du temps de jeu ? Oui, mais cela demandera des progrès dans plusieurs secteurs du jeu. Et pas sûr qu’à 22 piges le potentiel soit infini.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top