Celtics

Preview Game 5 Celtics – Cavaliers : Boston au service, deux balles de match en jeu

Boston

Back in the TD Garden.

Source image : YouTube

Après une défaite dans le Game 3 et plus récemment le Game 4 (111-102), les Celtics reviennent à la maison, là où ils se sentent visiblement le mieux. Attention toutefois à ne pas lâcher le match au TD Garden à 2h30, sinon la qualification risque d’être quasiment impossible à atteindre.

Ah, les matchs impairs. Ce sont les plus importants à prendre, tant l’avantage psychologique change en cas de victoire. Match 1, 3, 5, on ne vous parle pas du 7, tous sont déterminants dans l’ascendant mental qu’une équipe a sur l’autre. Boston a pris le premier, Cleveland le troisième, et chaque victoire en game impair s’est suivie d’un autre win. La série en est maintenant à 2-2, égalité, balle au centre. Les verts, qui avaient pris un avantage de deux à rien, se sont faits remonter par des Cavs retrouvés, sous l’impulsion d’un LeBron James encore stratosphérique, à 44 points au Game 4. Il semble que les Celtes n’ont toujours pas appris à voyager, et à gérer la pression d’une Quicken Loans Arena chauffée à blanc. Leur bilan à l’extérieur dans les Playoffs est maintenant porté à six défaites pour une seule petite victoire acquise contre les Sixers au tour précédent. La franchise du Massachusetts ferait donc mieux de perpétrer la tradition selon laquelle aucun trou d’air n’est toléré au TD Garden, si elle ne veut pas se retrouver dos au mur.

# La clé du match : le retour à la maison, la gestion de pression

Vous l’aurez donc compris, si Boston venait à perdre le Match 5 à la maison, il faudrait aller se coltiner un Game 6 casse-gueule dans l’antre du monstre LBJ, qui n’est pas plus bon à prendre dans cet événement qu’une crève en plein mois de janvier. Les Celtics vont donc devoir se bouger le cul très sérieusement, et braver la pression qui pèse sur leurs épaules en cas de défaite cette nuit. Car leur chance dans cette série, ils la prendront à domicile, où ils n’ont pas encore perdu depuis le début des Playoffs. On le sait, leur énergie vient des mecs qui viennent pour les supporter, leur donner la force nécessaire pour surmonter l’obstacle que personne dans la Conférence Est n’a réussi à écarter depuis sept ans : le King en mission. Il faudra réussir à le contenir, comme au Game 1 où il avait été complètement étouffé par Marcus Morris. Il faudra prouver que le basket qui les a amenés si loin dans la compétition n’est pas parti pour de bon, et faire honneur à la tradition celte qui dit qu’ils n’ont jamais perdu une série après avoir mené 2-0, ce qui s’est produit 37 fois dans leur histoire. Pour reprendre les commandes, rien de mieux qu’un retour au bercail. Home sweet home.

Pas le droit à l’erreur pour les hommes de Brad Stevens. S’ils perdent, la tendance actuelle ne les verra clairement pas favoris pour aller chercher le Game 6 à Cleveland. C’est le moment de sortir les cojones pour les jeunes pousses de la Green Nation, et de continuer à rêver des Finales.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top