News NBA

Victoire des 76ers GC dans le premier tournoi de la NBA 2K League : Philly se console avec ses e-players

76ers GC

Ici pas de parquets, pas de spots, mais plein d’ordis dans une salle obscure.

Source image : NBA Photos

Premier tournoi de la NBA 2K League, et victoire des 76ers GC contre les Blazer5 en finale. La machine e-sport est lancée et le concept est intéressant. On attend de voir la suite, mais c’est d’ores et déjà une réussite.

Plusieurs milliers de joueurs à travers le monde, un jeu à la frontière du réel, des graphismes et un gameplay retravaillé chaque année, la possibilité de créer son propre joueur et de le faire évoluer… Il était temps qu’un championnat e-sport soit crée pour les joueurs de NBA 2K. Quoi de mieux que la Ligue elle-même pour lancer le pari ? Le projet fut alors développé, et il n’est pas sans ambition : une sélection mondiale de 102 joueurs sur 72 000 candidatures, six gamers sélectionnés à la Draft du 5 avril  par les filières gaming de 17 franchises NBA, Adam Silver au pupitre qui balance le nom du first pick comme en vrai, 35 000 dollars de salaires sur six mois de saison pour les joueurs pris au premier tour, des primes selon les performances, une saison régulière, des Playoffs et une Finale entre deux teams… Vous voyez le tableau ? Le gaming pourrait être pris pour un sujet léger, un divertissement, mais il est pris ici très au sérieux. Les joueurs ont même un coach pour leur apprendre à appuyer sur carré au bon moment, ou les inciter à passer la balle pour un pote démarqué derrière l’arc au lieu de distribuer du tomar. Ici, pas de pousse de fonte, ou de pistes d’athlétisme, mais des heures d’entraînement collé à l’écran. A la première bataille jeu vidéo ludique opposant les franchises les unes aux autres lors d’un tournoi, ce sont les 76ers GC de Philadelphie qui sont sortis vainqueurs, au dépend des Blazer5 de Portland.

A défaut de gagner des matchs contre Boston sur de vrais parquets, Philly peut se consoler dans le virtuel. La team constituée début avril lors de la Draft, composée de xTFr3sHxX (Tilton Curry), Radiant (Ethan White), Steez (Alexander Bernstein), I F E A S T (Mihad Feratovic), Newdini33 (Antonio Newman), ZDS (Rashann Petty) et leur coach Jeff Terrell a réussi à se défaire des Portland Blazer5, 75 à 65. Au terme de matchs de poule suivis de Playoffs pour les huit meilleurs, c’est Radiant, le point guard des Sixers, qui s’est vu décerner le trophée de MVP de ce premier tournoi d’e-sport NBA, fort de 19 points et 12 passes de moyenne. Comme dans la Grande Ligue, on distribue les distinctions : First, Second et Third All-Tournament Teams, Most Valuable e-Player… On se croirait en Playoffs, avec des matchs serrés, des actions top ten, des tirs clutch, le tout à la sauce Take-Two (éditeur et distributeur du jeu NBA 2K)… Timing parfait de la part de la Ligue, qui a su reconnaître l’émergence du jeu vidéo comme potentiellement rentable et attractive pour le public mondial. Les matchs seront d’ailleurs retransmis en intégralité sur Twitch, plate-forme numéro 1 de directs et live de jeux vidéo.

Entré en matière réussie pour Philadelphie lors de l’inauguration de la NBA 2K League. L’aventure n’est cependant pas terminée, puisque c’est au terme de 15 semaines de sueur, de crampes aux pouces et de pizzas pepperonis que l’équipe gagnante de la saison sera désignée. Peut-être que les exploits de Radiant inspireront Joel Embiid et le Process, un peu mal en point en ce moment.


Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top