Cavaliers

Preview Cavaliers – Heat : LeBron et Wade qui reçoivent Erik Spoelstra, paye tes souvenirs

lebron james
Source image : youtube

Depuis que LeBron est rentré à Cleveland, on attend avec impatience chaque rencontre entre les Cavs et le Heat pour une seule et même raison. Voir D-Wade et ses potes essayer de faire comprendre à leur ancienne star qu’il aurait dû rester en Floride. Dorénavant, depuis le passage de Wade par Chicago et son arrivée dans l’Ohio, ce duel a perdu un peu de sa saveur. Mais ce serait sans compter sur le coach de Miami, Erik Spoelstra, qui rappelle à quel point le maillot du Heat va bien à son ancien arrière. Alors Dwyane, bordeaux ou rouge et noir ce soir? Réponse à 1h.

Alors, on passe à neuf, votre majesté? Possible, fort possible que le King en ait envie. Quand il s’agit de sanctionner son ancienne franchise, BronBron est d’accord. D’autant plus qu’il y a une winning streak à prolonger pour Cleveland : 8 matchs, c’est fort quand on voit le tout début de la saison compliqué des Cavaliers. Même si, à part les Pistons et à la rigueur les Sixers, il n’y a pas eu de gros tests récents pour les potes du King. Celui-ci justement est l’artisan principal de ces très bons résultats. Cela fait deux semaines qu’il est snobé par la NBA pour le poste de joueur de la semaine à l’Est. Alors on pourra se dire, « oui mais depuis le début de saison, il est en mode Cyborg ». Certes ! Cependant, James est bien accompagné depuis plusieurs matchs par son banc. Au tout début de la saison, le cinq de départ essayait tant bien que mal de maintenir la tête de l’équipe hors de l’eau. Quant au banc, c’était plus compliqué : Korver manquait d’adresse, il ne fallait même pas parler de joueurs comme Frye et surtout, Wade n’était clairement pas au niveau. Depuis, ce dernier a pris ses responsabilités et ses sorties de banc sont devenus déterminantes, tout comme celles de ses coéquipiers. Contre Phila par exemple, ses 15 points, 4 rebonds et 5 passes en 25 minutes ont clairement aidé les Cavs à maintenir l’écart.

De son côté, le Heat a déjà ruiné la série de Boston, pourquoi pas faire tomber les Cavaliers ? Si Cleveland a eu un calendrier plutôt facile, pour ce qui est du groupe de Spoelstra, ce fut plus compliqué : deux matchs contre Washington, réception de Boston, déplacement à Minnesota et à Golden State, il y a plus digeste. Bien qu’il y ait eu certaines défaites dommageables comme lors de la réception des Pacers, le bilan est plus qu’honorable. Le Heat se déplacera donc ce soir dans l’Ohio le plein de confiance, avec comme guide, un fameux meneur slovène élu joueur de la semaine ce lundi. Au-delà d’un début de saison très sérieux, Goran Dragic a été crucial dans les victoire des siens contre Chicago, chez les Wolves ainsi que contre les Celtics, mais ça, on vous en parle en détail ici. A fortiori, il ne faudra pas oublier Hassan Whiteside qui devrait jouer même s’il reste quelques réserves. Il faut se rappeler qu’il attaquera et défendra sur Kevin Love. Peut-on faire pire comme back-to-back que de jouer Embiid et Whiteside d’affilée ? Hum, ça manque de Drummond quand même, demandez à Al Horford qui est encore plié en deux sous un panier du Garden. Kéké aura donc fort à faire si Hassan joue, on surveillera la production de l’intérieur qui pourra être déterminante cette nuit.

La scène est donc en place pour ces retrouvailles entre Wade, LeBron et le Heat. L’aspect central du match pour le Heat comme pour les Cavs ? Le banc. Mais alors à qui l’avantage ? D’un côté, tu as des back-up très expérimentés pour soutenir LeBron James. De l’autre, des jeunes pousses dirigées par un pur coach. Les rotations seront déterminantes, et sur ce point, comparer Tyronn Lue à Spoelstra s’apparente à du blasphème. Mais si vous voulez voir la biscotte Lue battre Spoelstra, vous resterez réveillé jusqu’à une heure du mat. Un match excitant sur le papier.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top