Cavaliers

Chauncey Billups a vécu dans les coulisses des Cavs : ramener Kyrie Irving, ce serait « malsain »

Kyrie Irving LeBron James
Source image : YouTube

S’il y a bien un homme qui peut aujourd’hui parler publiquement en ayant visité les coulisses des Cavs, c’est Chauncey Billups. L’ex-nouveau-ex GM de Cleveland donne son avis sur le dossier Irving.

Il l’avait déjà mentionné, soulignant le fait que le feu était déjà bien entamé dans les bureaux de l’Ohio. Une suite peu prometteuse pour la franchise de Cleveland, jouant énormément dans le choix de Billups de finalement retirer sa demande de poste. Car oui, c’est bien lui qui souhaitait à la base reprendre les rennes de David Griffin. Chauncey, malin comme tout, affirme avoir fait sa part du job en laissant ses supérieurs regarder en détail son parcours. Sauf que ce check-up protocolaire imposait aussi aux Cavs d’ouvrir leurs portes. Et quand Mister Big Shot a vu le dawa complet dans le garage de Dan Gilbert, c’est la première sortie qui a été choisie en veillant à bien fermer le verrou derrière lui. Libre de pouvoir s’exprimer sur le dossier Kyrie Irving, Billups a été invité chez Sirius XM Radio et s’est penché sur la question suivante : LeBron et son meneur peuvent-ils continuer à cohabiter dans la même équipe ? Le drama de l’été peut-il passer en quelques semaines, histoire de se retrouver au boulot en septembre avec un gros camp d’entraînement ? Réponse de Chauncey.

Je suis passé par plusieurs réponses, pour être honnête. On le dit souvent, qu’en NBA, tous les joueurs ne s’entendent pas forcément à merveille et tant qu’ils peuvent travailler ensemble, ça va. Ce n’est pas comme si on invitait tous nos coéquipiers aux réunions de famille (rires). Je pense que c’est possible, mais je crois que ce serait malsain. Ce serait malsain de ramener Kyrie dans l’équipe, de lancer le camp d’entraînement dans cette atmosphère et de voir si cela va s’arranger. C’est mon feeling actuel, mais qui sait ? On a déjà vu des situations bien pires.

Il est clair que pour ceux qui rêvent encore d’une saison avec Drew et Bron en duo, il va falloir commencer à tourner la page. Car pour une équipe souhaitant garder ses fesses sur le trône de la Conférence Est, démarrer l’aventure avec une embrouille actée entre les deux meilleurs joueurs ne pourrait permettre au reste de l’équipe de faire son job. Pire, la pression médiatique serait énorme au quotidien, avec des zooms sur n’importe quel geste ou action, analyse de la oindre déclaration et rumeurs qui empêchent toute sérénité émotionnelle chez les Cavs. C’est notamment cela qui fait qu’un départ d’Irving est quasiment acté : impossible pour Cleveland d’aborder la dernière saison de LeBron sous contrat garanti avec une tête de trois kilomètres de long. Certes, quoiqu’il arrive, ce sera le cas. Mais si on pouvait éviter que le King se sente enfermé dans un brasier permanent, ce serait pas tout mal pour lui, ses fans, ses copains, Koby Altman et le nouveau management installé dans l’Ohio. Le timing reste encore à définir, mais la réalité est bien là. Que ce soit l’avis de Billups, de Dan Gilbert ou d’un simple supporter, il est évident que vouloir garder la pole position à l’Est sera tendu dans le cas où la campagne démarre en mode Def Jam.

Les Cavs ont le temps. Les partenaires de transferts sont et seront nombreux, le camp d’entraînement n’a pas lieu demain, il y a de vrais choix à faire. Mais conserver Kyrie ? C’est limite inconcevable.

Source : Sirius XM Radio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top