Knicks

Carmelo Anthony pourrait lever sa clause de non-transfert : Cavs et Rockets ont la cote, un peu d’air svp

Carmelo Anthony, LeBron James

« – Si tu signes à Cleveland je pars à New-York. »
« – Lol t’es con. »

Comme si la nuit n’avait pas été assez dense en émotions, c’est donc Carmelo Anthony qui a débarqué aux alentours de 7h du mat’ dans nos notifications. Ou plutôt Adrian Wojnarowski, évidemment toujours le premier pour balancer de la grosse breaking news quand on s’y attend le moins…

On commençait à papillonner en repensant à ces Paul Millsap ou Kyle Lowry qui avaient rythmé notre nuit. Puis le Woj a débarqué avec l’une de ses bombes, histoire de nous interdire la moindre minute de sommeil. C’est donc plus ou moins officiel, compte tenu du sérieux de la source, Carmelo Anthony serait désormais ok pour décliner sa clause de non-transfert, à condition de rejoindre… Cleveland ou Houston. On fait du coup immédiatement le lien avec Phil Jackson, puisque si Melo refusait depuis un moment déjà de casser cette fameuse clause, le franchise player des Knicks n’aura pas attendu longtemps pour changer d’avis, quelques jours seulement après le départ de Philou. Désormais séparé de sa femme (no gossip mais LaLa a eu pendant longtemps son importance dans les choix de son mari), le futur hall of famer ne serait donc plus aussi fermé et aurait balancé le nom de deux franchises en cas de départ de New-York. Cleveland et Houston. Bah ouais, tant qu’à faire, autant jouer le titre avec l’un de ses meilleurs potes. On sait que Melo et Chris Paul s’entendent à merveille, on sait que la Team Banana Boat cherche probablement le meilleur moyen de se retrouver un jour sous le même jersey, et Melo a peut-être enfin compris qu’il ne gagnera jamais avec ses Knicks. Sans blague.

A 33 ans, l’ailier dix fois All-Star et triple champion olympique lorgne donc vers des horizons plus sexys mais le désir d’un homme ne signifie pas pour autant que les choses sont faciles… Pour acquérir Melo il faudra se saigner un minimum et rien n’est moins certain aujourd’hui. On sait par exemple que les Rockets aimeraient se débarrasser de Ryan Anderson mais son contrat fait apparemment flipper les Knicks. On sait que les Cavs ont la possibilité d’inclure Kyle Korver, Iman Shumpert ou Channing Frye dans un trade, mais pas sûr que les Knicks n’acceptent de se faire enfler aussi facilement. Les tractations risquent d’être tendues si elles existent, mais Melo vient en tout cas de mettre un sacré coup de pied dans la fourmilière.

Les aspirations de Carmelo Anthony paraissent en tout cas très clair. Le titre, le plus rapidement possible. A Cleveland ou Houston peu importe, mais si Melo a enfin compris qu’il devait quitter New-York pour gagner… voilà déjà une belle avancée. A suivre, nous on va acheter du pop-corn.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top