News NBA

Brandon Roy coach de l’année au lycée, invaincu et champion de son Etat : pas mal pour un rookie !

Brandon Roy

Sur le banc, les genoux à l’abri, ça fonctionne bien pour coach Roy !

Source image : YouTube/Nick Krupke

Brandon Roy, ancien arrière ultra talentueux des Blazers stoppé en plein vol par des genoux en carton, s’est reconverti à 32 ans dans le coaching. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça démarre fort !

Brandon Roy n’aura joué que quatre saisons (quasiment) pleines en NBA, de 2006 à 2010. Mais cela a suffit pour que tout le monde s’accorde à dire qu’il avait un immense talent. Rookie de la saison 2006-07 et 3 fois All-Star, « The Natural », comme le surnommait le speaker des Blazers, doit malheureusement prendre sa retraite dès 2011 en raison de ses problèmes de genou. Il est alors âgé de seulement 26 ans. Il tentera bien un come-back un an plus tard, qui ne durera que cinq petits matchs avec les Wolves, avant de se faire une raison : son corps l’avait lâché. C’est ainsi qu’en début de saison, Brandon Roy se lançait à 32 ans dans le grand bain du coaching, au lycée Nathan Hale de Seattle, sa ville natale.

Pour un rookie, le bilan est tout bonnement exceptionnel : sur la saison, son équipe affiche un bilan de 29 victoires pour 0 défaite. Coach Roy est donc toujours invaincu en carrière et il a mené son lycée au titre de champions de l’Etat de Washington, en battant en finale le lycée de Garfield, dont il est un ancien joueur ! C’est ce qui lui a valu le titre de coach de l’année, ou plus exactement « Naismith National High School Coach of the Year ». La saison parfaite pour Brandon Roy. Et les résultats sont d’autant plus impressionnants que le lycée Nathan Hale n’avait obtenu que 3 petites victoires pour 18 défaites l’an passé. Cette progression est en grande partie due à l’ancien chouchou du Rose Garden qui a attiré sept joueurs à l’intersaison, dont Michael Porter Jr., l’un des meilleurs prospects de la Draft 2018. Porter a d’ailleurs été élu joueur de l’année et intègrera l’Université de Washington l’an prochain, comme son coach à l’époque. C’est seulement la troisième fois qu’un tandem joueur/entraineur remporte les deux distinctions, après Jared et Satch Sullinger du lycée Northland de Colombus, et Lonzo Ball et Steve Baik pour le lycée de Chino Hills en Californie.

Bref, si Brandon Roy a eu une sacrée poisse en tant que joueur, tout lui réussit pour ses premiers pas en tant qu’entraineur. On souhaite à ce joueur magnifique que ça dure plus longtemps que ses genoux…

Source texte : sbnation.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top