Jazz

George Hill transféré à Utah dans un deal à trois : le Jazz coche toutes ses cases avec le smile

George Hill

Un premier deal a eu lieu dans cette folle nuit du mercredi, avec notamment Hill qui a quitté les Pacers pour rejoindre le Jazz de Rudy Gobert : bon plan !

C’est un des deux gros deals qui ont eu lieu dans cette folle soirée du mercredi, avec notamment le meneur des Pacers qui a fait ses valises : désormais, c’est aux côtés de Rudy Gobert que Georgie défendra durement, une excellente recrue pour le Jazz.

Il leur fallait quoi, finalement, aux hommes de Quin Snyder ces derniers temps ? Car avec 40 victoires sans proposer de meneur de jeu un minimum solide, nouvelle saison terminée aux portes des Playoffs, on savait que la franchise de Salt Lake voulait impérativement améliorer son poste 1. Une mission accomplie avec brio ce mercredi, puisque le deal entre Atlanta, Indiana et Utah a permis au Jazz de récupérer l’ex-meneur préféré de Gregg Popovich, ce qui coche les trois cases principales en termes de besoin dans les rangs du coin : encore plus de défense, expérience et solidité à la mène, voilà qui doit ravir les fans d’Utah et leur permettre d’aborder l’été avec confiance. Pour obtenir l’ancien bras-droit de Paul George, la franchise a tout de même dû lâcher son douzième choix de Draft de cette année aux Hawks, qui eux ont envoyé Teague à Indiana. Un deal sur lequel nous reviendrons en détail par la suite, mais pour le moment zoomons sur Georgie et ce qu’il va apporter au Jazz. Car mine de rien, Quin Snyder avait dû se démerder avec ce qu’on appelle généralement le ‘trop de bof’ au lieu d’avoir au moins un bon mec costaud sur lequel compter. Raul Neto ? Shelvin Mack ? Trey Burke ? Sympa pour faire un beer pong, mais pour aller en Playoffs hors de question. Ce fût le gros point faible d’Utah l’an passé, et malgré les beaux efforts de Raoule ainsi que l’arrivée du Mac à mi-saison, la faiblesse du poste 1 a payé au final.

Du coup, au lieu de prendre n’importe quel meneur disponible sur le marché et qui aurait la douce idée de signer à Salt Lake City (ce qui n’est pas arrivé depuis [CHOISISSEZ UNE DATE AU HASARD, ENTRE 1789 ET 2016]), le Jazz a tapé dans un client qui devait leur convenir parfaitement. Soldat d’expérience puisqu’il a déjà 8 saisons dans les godasses, meneur doué en défense en dirigeant notamment le rempart d’Indiana pendant 5 ans, George est également capable de scorer sa douzaine de points sans défoncer les systèmes de son entraîneur, ce qui doit ravir un stratège comme Snyder. Le coach d’Utah aura d’ailleurs un sacré boulot à réaliser avec son management ainsi que son vestiaire, puisque cette arrivée nous fait immédiatement penser à Dante Exum dont le retour est prévu la saison prochaine. Drafté en 5ème place il y a deux ans afin de gérer l’avenir du Jazz au niveau du backcourt, l’Australien s’est explosé le genou et espère revenir au top de sa forme afin de valider la confiance qui lui a été donnée. Seulement, entre George Hill au poste de meneur titulaire et les progrès remarquables de Rodney Hood la saison derrière au poste d’arrière, un choix crucial devra être réalisé et la franchise semble déjà avoir décidé une chose : il est hors de question de ne pas aller en Playoffs l’an prochain.

Utah ne prenait que 96 points par match l’an dernier, sachant que les meneurs du coin n’étaient pas des cadenas de réputation internationale. Avec Hill dans le coin ? C’est une belle opération que le Jazz vient de réaliser, en ayant désormais les yeux fixés sur le Top 8 de l’Ouest.

Source : Yahoo Sports

Source image : FoxSports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top