Grizzlies

Mike Conley pourrait bien partir cet été : on transpire à Memphis, on prend de la D à New York

Respectez-vous, mangez sainement et ne consommez pas de drogues : vous valez mieux que ça. Voilà qui va nous permettre de nous poser plus sérieusement sur le dossier du jour chez les agents libres, celui de Maconli.

Des semaines qu’on en parle, des mois qu’on balance de rumeur en rumeur, et une nouvelle piste qui pourrait pencher dans la balance alors que le mois de juillet arrive à fond la caisse. En effet, c’est Ian Begley de chez ESPN qui est allé renifler l’ambiance actuelle dans le Tennessee, et il se pourrait qu’on ne soit plus trop confiant concernant la prolongation de contrat du gaucher dans la région, alors que la planète basket semblait plutôt s’accorder sur le fait qu’il n’allait pas pouvoir refuser un gigantesque contrat max chez les Grizzlies. Oui, 124 millions de dollars sur cinq ans, c’est ce qu’on appelle gigantesque. Seulement, avec les récents changements au sein de la franchise et l’été qui arrive avec des joueurs qui bougeront dans tous les sens, la tentation de vouloir faire ses valises est plus grande que jamais, surtout pour un joueur qui en a probablement marre de stagner au premier ou second tour des Playoffs. Conley s’est démerdé pour se faire un nom et une carrière en NBA, il veut en profiter pour se faire charmer et il se pourrait que le bonhomme parte dans un mois. Alors, Ian, c’est quoi ce bordel encore ?

Voici quelques récentes informations concernant Mike Conley, et qui pourraient plaire aux fans de New York : des membres du management, au sein de la franchise de Memphis, deviennent de plus en plus inquiets concernant la possibilité que leur meneur parte cet été, selon une source proche de la situation. Les Grizzlies prévoient de séduire Conley via une vidéo qui comprendra Justin Timberlake en tant que co-propriétaire, et ils pourront financièrement proposer un contrat max de 5 ans pour 124 millions de dollars. Les autres franchises ne pourront proposer que 92 millions sur 4 ans.

On rappelle que Begley gère notamment la majorité des informations concernant les Knicks, on peut donc comprendre le lien de cause à effet. Cependant, avec tout le respect qu’on a pour son boulot, pour les désirs de Steve Mills et les souhaits de Jeff Hornacek, on a toujours un peu de mal à imaginer Mike partir de Memphis pour tenter d’aller en Playoffs dans la Grosse Pomme. Si t’enchaînes les participations à l’Ouest, pourquoi se mouiller à New York où le ticket n’est pas garanti ? Tout en haut de la liste, même si on ne vit pas chez le meneur, semble être la possibilité de se battre pour un titre, un succès collectif marquant. Et malheureusement, ce n’est ni avec Memphis ni avec New York que cela devrait se produire. Les Grizzlies ont toujours Marc Gasol, mais que penser du nouvel entraîneur Fizdale ? Les Knicks ont du potentiel avec Kristaps et leur nouveau coach, mais est-ce que ce sera suffisant pour aller plus loin qu’un premier tour de fin-avril ? Il est évident que la situation est tendue, compliquée, et que cela se jouera sur un pile ou face pour Conley. Il a passé toute sa carrière dans le Tennessee, les fans le vénèrent et son association avec le géant espagnol cartonne lorsque l’un des deux n’est pas blessé. Seul problème, et on l’a vu avec le cas Noah ce matin, le gaucher ne rencontrera pas tous les jours cette incroyable opportunité. Celle d’être dragué, par tout le monde, sachant que son niveau de jeu des deux côtés du terrain n’est plus à prouver.

Attention aux Spurs, qui mettront la pression tout terrain, ainsi que toutes les cylindrées déjà en Playoffs et en recherche de leader à la mène. Considéré comme une perle rare, Conley sait que sa franchise prie pour qu’il reste, mais réalisera-t-il leur voeu… La réponse dans moins d’un mois !

Source : ESPN

Source image : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top