Hawks

Kirk Hinrich « choqué » par son transfert : pas de place pour les sentiments en NBA

Alors que la période des transferts touchait à sa fin en NBA et que Gar Forman avait une fois de plus fait un excellent boulot, il a finalement décidé de sublimer son taf en envoyant Kirk Hinrich aux Hawks. Business is business, ce qui n’empêche pas l’ancien meneur chicagoan d’avoir été choqué par cette décision.

Pourtant, le General Manager des Bulls n’est pas à son coup d’essai en ce qui concerne les petites économies faites sur le dos de Kirk Hinrich. En effet, en juin 2010 déjà, Gar Forman avait échangé Cap’tain Kirk ainsi que son tour de Draft de l’année – Kevin Séraphin – contre Vladimir Veremeenko et une trade exception, histoire de mettre un peu de blé de côté en vue de la free agency à l’époque où Chicago rêvait de Dwyane Wade, leBron et autre Chris Bosh… bref, on a vu la suite, ce sont finalement Carlos Boozer, Ronnie Brewer et Kyle Korver qui renforçaient l’effectif d’un Tom Thibodeau qui prenait en main alors les Taureaux. Mais deux ans plus tard, alors qu’ils devaient faire face à l’absence longue durée de Derrick Rose, les Bulls rappelaient leur ancien meneur alors agent libre, parfait soldat dans les systèmes de « Thibs. » Depuis, il a continué d’écrire discrètement son histoire, mais aussi celle de la franchise en gravissant les marches dans de nombreux classements statistiques, comme nous l’évoquions lors de son anniversaire début janvier, où seuls Michael Jordan et Scottie Pippen, voire Bob Love et Jerry Sloan,  se taillent une part du gâteau plus importante. Troisième au nombre de matchs joués, au nombre de passes et d’interceptions, quatrième au temps passé sur les parquets, huitième aux points scorés mais surtout premier au total d’ogives rentrées depuis le parking, Kirk Hinrich est une légende dans l’Illinois. Pas de quoi émouvoir les décideurs au moment de se débarrasser de son contrat de 2,8 millions de dollars et ainsi économiser encore plus en baissant la luxury tax payée par les Bulls. Mais suffisamment pour choquer les fans, une fois d eplsu furieux après le management. Même si Cap’tain Kirk n’a pas tenu rigueur – du moins publiquement – à Gar Forman et John Paxson, il a lui aussi été surpris de la nouvelle.

J’étais très surpris, vraiment choqué. Maintenant, je devrais savoir qu’il faut s’attendre à tout. Mais je suis impatient d’aller dans une bonne équipe d’Atlanta. Je ne sais pas quel sera mon rôle. Mais je connais déjà quelques gars là-bas et évidemment j’y ai déjà habité. Ça nous prend de court avec ma famille, mais ça fait partie du business. – Kirk Hinrich.

Des Hawks champions du troll lors de cette deadline, puisqu’ils ont conservé Al Horford, Kyle Korver et Jeff Teague qui avaient alimenté les rumeurs lors des derniers jours, se séparant uniquement de Shelvin Mack et Justin Holiday pour récupérer Kirk Hinrich. Un professionnel respecté et expérimenté dont l’impact statistique sera certainement faible, mais dont l’attitude irréprochable et l’intensité défensive sur de courtes séquences seront les bienvenues en Géorgie, dans une franchise qu’il connait donc déjà pour y avoir passé quelques mois entre février 2011 et juillet 2012. Mais à 35 ans, celui qui a toujours conservé sa maison dans l’Illinois même lors de son premier départ songe peut-être à la retraite pour profiter de sa famille – il a quatre enfants – en revenant dès juillet sur Chicago. Mais pas pour porter le maillot des Bulls cette fois-ci.

Je vais jouer pour finir la saison, aider au mieux les Hawks puis voir cet été. – Kirk Hinrich.

Si les fans du United Center espéraient le voir boucler sa carrière avec l’uniforme rouge des Taureaux, il semble que Kirk Hinrich avait lui aussi cette envie. Malheureusement, cela ne sera pas le cas. Les sentiments n’ont pas leur place au moment de faire du business en NBA. On l’accepterait juste un peu mieux si c’était pour réaliser du bon boulot. Mais n’en demandons pas trop non plus au front office des Bulls…

Source : Chicago Tribune

Source image : Jonathan Daniel – Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top