Magic

Al Horford à Orlando, le scénario rêvé pour le Magic : et si l’intérieur retournait en Floride…?

Finalement conservé à Atlanta afin d’y terminer sa saison et remporter un titre, l’intérieur sera libre cet été et aura droit à une danse du ventre de la part de nombreuses franchises. Parmi elle, le Magic qui met tout en place pour récupérer la bête.

Si Al Horford n’a pas exprimé le moindre mauvais sentiment envers son management au cours des dernières semaines bourrées de rumeurs sur sa tête, la possibilité de le voir bouger dans quelques mois est bien réelle. En effet, en tant que bon coéquipier, excellent citoyen et role-model à suivre, le vétéran n’est pas du genre à envoyer des déclarations bien grasses dans les journaux afin d’obtenir ce qu’il veut. Tout ce qui l’importe, c’est son bien-être ainsi que celui de son équipe, ce qui avait plutôt l’air d’aller ces derniers mois. Cependant, les Hawks sont dans un virage important de leur histoire, devant prendre une vraie décision cet été concernant leur joueur le plus ancien. Depuis sa saison rookie, Horford est rentré dans le coeur de chaque fan sans pour autant devenir un véritable franchise player, et à 30 ans voilà bien un sujet qui inquiète Wes Wilcox et le management d’Atlanta. Donner un contrat max à un joueur qui ira jusqu’à ses 35 ans tout en amassant des millions ? Voilà le type d’interrogation qui donne le sourire à de nombreuses franchises, notamment celle d’Orlando qui veut être agressif sur le marché cet été. Comme on a pu le voir sur cette dernière semaine de transferts, le Magic veut s’offrir le plus de flexibilité possible et Horford sera probablement le premier homme contacté le 1er juillet, lorsque la Ligue autorisera le business à être lancé. Une stratégie notamment soulignée par SportingNews cette semaine.

Une source a indiqué à SportingNews que le Magic montrera son intérêt envers Al Horford cet été, et l’intérêt pourrait être mutuel.

Là-dessus, on ne va pas en faire huit tonnes. Pas besoin d’avoir vécu dans les coulisses de la NBA pendant huit ans pour comprendre que (1) Al Horford sera intéressé par toutes les offres de cet été vu qu’elles seront probablement au nombre de quinze, que (2) Orlando n’a pas fait de la place dans sa banque cette semaine pour ouvrir une usine de détergents, que (3) ‘Big Al’ a fait son cursus à Florida et aimerait poser sa famille au soleil et (4) le Magic aura peut-être un groupe plus séduisant à proposer à l’intérieur. En effet, nombreux sont ceux qui se souviennent de l’historique back-to-back validé par Horford aux côtés de Joakim Noah et Corey Brewer, le trio faisant des ravages sous les ordres de Billy Donovan à l’époque universitaire. On ne va pas forcément se baser sur le cursus scolaire des joueurs pour annoncer leurs futures destinations, auquel cas Matt Barnes serait à Alcatraz depuis longtemps, mais il est clair que la destination Magic pourrait être intéressante dans son clan. Un duo avec Nikola Vucevic à l’intérieur, des joueurs internationaux avec lesquels bosser, un statut inchangé de vétéran-patron qui lui permettrait même d’élever Orlando à un tout nouveau rang, que demande le peuple ? Surtout qu’avec les 23,556,785$ que vient de fumer le management local en renvoyant Tobias Harris et Channing Frye, un gros chèque pourra être signé dans la foulée si un joueur du calibre d’Horford hoche sa tête. La stratégie est donc avancée, on verra cet été si le poisson mordra à l’hameçon.

Il sera toujours difficile pour une franchise comme celle du Magic de tenir le regard avec celui des autres grands marchés. Le 1er juillet 2016, dix à douze équipes enverront leur projet à l’agent d’Horford, afin d’attirer ses services pour sa seconde partie de carrière. Un petit retour aux sources, histoire de mélanger passé et futur ? Why not.

Source : Sporting News

Source image : SportsChump

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top