Grizzlies

C.J. McCollum éborgne Mike Conley : pour enfin faire jeu égal avec Damian Lillard ?

Décidément, il ne fait pas bon être meneur chez les Oursons en ce moment. Après Beno Udrih, écarté des parquets à cause d’une blessure à la cheville, c’est au tour de Mike Conley de laisser ses partenaires en galère au poste 1.

Il semblerait que ce soit l’œil du fils de Mike Conley Sr. qui ait goûté au coude de C.J. McCollum dans l’ultime période. Après une lutte pour récupérer une balle perdue, les deux joueurs sont entrés en collision mais le Grizzlie ne s’en est pas relevé. Il est resté un long moment gisant sur le parquet du Moda Center, la tête entre les mains avant de quitter la salle avec une serviette tâchée de sang.

« Y’a claqué s’tête » comme peut-on l’entendre dans cette fabuleuse vidéo. De plus, lorsque l’on connait la rigueur de la NBA vis-à-vis de ces blessures à la tête, il est fort possible que Mike Conley doive se plier à une série d’examens poussés avant de revenir. Sa participation au Game 4, qui pourrait déjà être le dernier si Portland ne se réveille pas, est donc peut-être déjà compromise. Même si, du côté de ses coéquipiers, on se veut rassurants.

« Il avait un peu la tête qui tourne, mais il m’avait l’air OK. Il s’est relevé, a marché et parlé avec nous jusqu’au vestiaire, c’est tout ce que je sais depuis. J’espère que ça ira pour lui. » – Marc Gasol

Avant cette blessure, Mike Conley Jr. en était à 14 points, 3 rebonds et 4 passes décisives sur l’ensemble du match. Le coach de Memphis Dave Joerger a déclaré qu’il attendrait jusque demain pour déterminer l’état de santé de Conley donc, mais également de Beno Udrih, ses deux meneurs actuellement sur le flanc. Si aucun des deux ne répond présent, c’est donc Nick Calathes qui assistera aux premières loges à la tournée générale de briques lancée par Damian Lillard. Même s’il y’a eu du mieux sur le dernier match, le meneur reste sur un ignoble 19/54 aux tirs dans cette série, dont un resplendissant 3/17 du parking.

Même si Calathes mérite du respect et qu’il a déjà pu prouver, à travers certaines compétitions européennes qu’il savait gérer les moments chauds, les Grizzlies auront bien besoin de leur Conley pour les prochains matches. Car en cas de passage au tour suivant (ce qui devrait arriver), ce sont les Warriors et Stephen Curry qui se pointent…

source image : SB Nation

source texte : Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top