Kings

39 points, 20 rebonds et un fort constat d’impuissance pour DeMarcus Cousins, défait à NOLA

Les spectateurs du Smoothie King Center ont eu le droit à un combat de monstres cette nuit entre les Kings de DeMarcus Cousins et les Pelicans d’Anthony Davis. Si le premier est sorti vainqueur de la guerre statistique, c’est bien le second qui s’octroie la victoire à domicile (102-88) pour continuer de croire en ses maigres chances d’accrocher les Playoffs.

Les deux équipes étaient sur des dynamiques très différentes avant de s’affronter puisque les visiteurs restaient sur quatre victoires, sûrement euphorisés par le nouveau surnom trouvé à Nik Stauskas, alors qu’à l’inverse, New Orleans venait d’enchaîner quatre défaites presque éliminatoires dans leur duel à distance avec le Thunder pour le dernier spot qualificatif pour la postseason à l’Ouest. Toujours optimistes, les Pelicans ont réussi à mettre un terme à cette série noire grâce à Tyreke Evans notamment (25 points et 10 passes à 10/15 au tir) et laissé anormalement seul par les défenseurs de Sacto, sûrement trop occupés à gêner Anthony Davis à l’intérieur. Une stratégie qui aurait pu s’avérer payante puisque le mono-sourcil termine son match à 24 points, 9 rebonds et 6 blocks mais à 11/26 au tir. Mais en attaque, DMC est bien souvent trop seul, si l’on considère que Rudy Gay évolue dans une troisième équipe constituée d’une seule personne, la sienne. « Boogie » compile ainsi 39 points et 20 rebonds à 16/28 mais en vain, les Pelicans creusent l’écart en milieu de troisième quart-temps et ne seront jamais rejoints.

La solitude que doit ressentir DeMarcus Cousins ce matin équivaut au moins à celle de Brett Brown lors d’un temps-mort dans le quatrième quart-temps. Du coup, le kid de l’Alabama tente d’évacuer sa frustration comme il le peut, en taclant Charles Barkley comme il en a l’habitude, ou en répondant à des fans sur les réseaux sociaux.

– « J’adore DeMarcus et j’espère qu’il restera un King pour longtemps, mais il doit arrêter de se plaindre. »

– « Laisse-moi te maltraiter pendant 48 minutes et on verra comment tu gères ça. »

Décidément, il est temps que la saison se termine dans la capitale californienne à qui il reste 10 matches pour tenter de battre le bilan de la saison dernière. Pour cela, il faudra encore remporter 3 wins pour les Kings qui affichent un record de 26-46 ce matin (contre 28-54 en 2013-2014).

Source : NBC Sports

Source image : breakroommaterial.sportsblog.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top