Kings

Premier pas vers la gloire : à défaut de succès, Nik Stauskas hérite du surnom le plus swag de la NBA

Se faire attribuer un surnom est toujours une étape importante dans la carrière d’un joueur NBA. Certains n’ont d’ailleurs jamais eu cette chance. Mais après seulement quelques mois de compétition chez les grands, Nik Stauskas peut déjà se targuer d’être en possession d’un des nickname les plus stylés de toute la ligue. Et il n’a même pas eu besoin du Shaq !

À trois semaines du dernier buzzer de la saison, on commence à trouver le temps long à Sacto que ce soit sur le terrain ou dans les tribunes. Du coup, « Boogie » et ses potes s’amusent comme ils peuvent, avec les moyens du bord. Alors que Marc Zumoff, la voix des Sixers à la télévision, commentait tranquillement un tir du parking enquillé par Nik Stauskas, le sous-titrage automatique s’est emballé jusqu’à provoquer le plus gros buzz du mois de mars chez les Kings. Ainsi, d’un simple « Stauskas hitting the three » nous sommes passé à « Sauce Castillo hit the three ». Il n’en fallait pas plus pour provoquer un raz-de-marée sur les réseaux sociaux.

« Mon sous-titrage automatique vient juste d’appeler Nik Stauskas « Sauce Castillo » et je ne serai plus jamais capable de l’appeler autrement désormais. » La première d’une longue série de détonations sur Twitter.

Deux jours plus tard, le rookie pouvait célébrer : son surnom venait de passer à la postérité. Un honneur qui vaut tous les trophées du monde en terme de reconnaissance.

« Attendez, qu’est ce que ‘Sauce Castillo’ signifie ? Depuis quand c’est mon surnom ? »

« Lol, tout est allé bien trop vite avec ce Sauce Castillo ! »

La dernière étape pour valider ce surnom dans la mémoire des fans a été assurée par ses coéquipiers Jason Thompson et Omri Casspi, qui n’a pas hésité à lui rappeler son statut de rookie par la même occasion.

« Hey Sauce Castillo, bon match la nuit dernière. Maintenant, assure-toi d’emmener des donuts dans le bus. Merci. »

« Moi et mon rookie, #SauceCastillo!! »

Depuis, Internet s’emballe à la vitesse des dribbles de Chris Paul pour le plus grand plaisir des fans et des marketeurs de la franchise californienne.

 

Alors n’hésitez pas, vous aussi, à nous faire profiter de vos talents de graphistes. La Sauce Castillo n’est pas prête d’être en rupture de stock…

Source : NBC Sports

Source image : montage via USATSI et Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top