Nets

Match de folie à Brooklyn : les Nets tuent les Daims en triple prolongation

129 à 127 pour les Nets ! C’est donc le score final de ce match au style « thriller à rebondissements multiples » que la NBA nous offre parfois, sans prévenir… Les Bucks ont pourtant dominé pendant presque trois quart-temps mais leur jeunesse et leur manque d’assurance en attaque leur a coûté cher face à cette équipe de Brooklyn qui ne pourra pas se targuer d’avoir pratiqué un grand basket mais qui a obtenu l’essentiel : une victoire qui lui permet d’entretenir l’espoir (assez mince) de participer aux Playoffs dans quelques semaines.

Les chiffres de cette rencontre sont assez renversants : les Bucks ont pris 129 tirs (pour seulement 49 rentrés) pendant que les Nets plantaient 46 de leurs 107 tentatives ! Il y a eu en tout 56 fautes commises pour deux joueurs exclus (Giannis Antetokounmpo et Ersan Ilyasova). Mais surtout, la statistique la plus marquante est clairement la domination aux rebonds de Milwaukee (81 contre 53) avec notamment 38 prises offensives pour les hommes de Jason Kidd qui échouent à une unité du record établi par les Boston Celtics un soir d’octobre 1973 ! Il faut dire que notre ami Zaza Pachulia était déchaîné. Le Géorgien a ramassé 21 rebonds dont… 18 offensifs !! Il se positionne ainsi à hauteur de garçons comme Dennis Rodman et Charles Oakley et non loin derrière le recordman du genre, un certain Moses Malone qui est l’auteur des deux plus grosses récoltes de rebonds offensifs (sur un match) de l’histoire avec 19 prises et 21 prises. Réussir à placer Zaza Pachulia dans la même phrase que Dennis Rodman, Charles Oakley et Moses Malone, vous avouerez que ce n’est pas tous les jours…

Sur le parquet, Lionel Hollins a encore dû être enchanté par l’apport de Deron Williams qui avec 4 points (à 1/6 au tir) et 5 passes décisives délivrées a tout de même réussi à rester 22 minutes sur le terrain. Brook Lopez a donc eu quelques difficultés à contenir les ardeurs de Zaza mais il a fait un bon petit chantier : 32 points, 17 rebonds, 5 contres et un gros poster sur Ersan le Turc. Joe Johnson est resté discret mais a su sortir de sa boîte à la fin du temps réglementaire et de la deuxième prolongation pour planter deux gros tirs primés qui ont sauvé les Nets de la défaite. « Joe Jo » finira avec 20 unités à son compteur ainsi que 7 caviars et 6 rebonds; il aura fait très mal aux jeunes Daims et se sera rappelé au bon souvenir de son ancien coach. De leur côté, les Bucks ont tout donné, ils se sont battus mais le résultat est à l’image de leur dynamique actuelle (8 défaites sur les 10 derniers matches). Giannis « The Greek Freak » a envoyé un gros double-double avec 23 points et 14 rebonds, Khris Middleton a claqué 29 points, Ilyasova est lui aussi en double double (points/rebonds) mais Milwaukee est trop court en ce moment, il n’y a rien à faire. On a l’impression que cette équipe nous montre ses limites présentes tout en nous dévoilant son potentiel futur.

Avec ce nouveau revers, les Bucks (34-35) voient désormais le Heat (32-36) de Wade dans leur rétro et doivent absolument se remobiliser pour éviter que cette belle saison pleine de surprises et de promesses ne se transforme en une cruelle déception aux portes des Playoffs. Car le Heat se rapproche mais il n’est pas seul : les Celtcis (30-38), les Pacers (30-38) et les Hornets (29-37) ne sont finalement pas si loin. La chasse aux Daims est officiellement ouverte à l’Est ! 

Le poster de Lopez sur Ilyasova

Source image : League Passe NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top