Bucks

Entre la blessure de Damien Inglis et les caprices de Larry Sanders, Milwaukee compte les présents

Il faut avoir un sacré moral pour évoluer chez les Bucks cette saison. Malgré des rookies qui s’effritent comme les fans du Heat sur les bancs de l’AAA à la fin d’un quatrième quart-temps peu serré et les frasques de l’inimitable Larry Sanders, Milwaukee reste toujours accroché à sa sixième place à l’Est pour le moment.

Qui s’attendaient à les voir là aujourd’hui ? Jabari Parker annonçait les Bucks en PlayOffs dès cette saison et on sait tous ce qu’il est devenu aujourd’hui. Damien Inglis faisait-il preuve d’autant d’optimisme que son collègue de promo en début de saison ? Toujours est-il que le Français ne participera pas à l’exercice 2014-2015 dans son intégralité et s’apprête à subir une deuxième opération pour soigner une fracture du pied droit qui le tient éloigné des parquets depuis un workout réalisé pour le Thunder cet été. Le Français va devoir faire preuve de patience alors qu’il espérait revenir à l’occasion de la rencontre face aux Knicks prévue à l’O2 Arena de Londres le 15 janvier prochain. Il reviendra dès la présaison prochaine et n’aura qu’une saison de contrat garantie pour convaincre ses dirigeants de ne pas lever leur option sur sa troisième année à 980 000 dollars. En attendant, l’enfant de Cayenne pourra faire connaissance avec le deuxième choix de la dernière Draft, lui aussi blessé pour le reste de la saison.

Vient ensuite le cas Sanders. Alors que nous pensions qu’il les avait déjà toutes faites aux Bucks la saison dernière, le défenseur des bienfaits de la weed a recommencé de plus belle cette année. Tout juste remis dans le bain après avoir séché la présaison, ce bon vieux Larry en avait oublié les règles du basket, frôlant le C.S.C. de la honte face aux Sixers. Ce n’est pas très étonnant de la part d’un homme presque forcé à jouer au basket pour des raisons physiques évidentes, mais qui ne semble pas porter la balle orange dans son cœur. En effet, le Floridien de 26 ans songerait déjà à raccrocher les sneakers, peut-être pour se consacrer à l’ouverture d’un Smoke Shop dans les Rocheuses du Colorado depuis que la consommation de marijuana y est devenue légale ? En tout cas Larry Sanders pointe aux abonnés absents depuis six matches pour des raisons plus ou moins obscures.

« Des sources m’ont indiqué que le pivot des Bucks, Larry Sanders, a récemment déclaré aux dirigeants du club qu’il ne voulait plus jouer au basket. »

 

« Des amis de Larry Sanders me disaient l’été dernier qu’ils étaient inquiets que Sanders ne se sente plus concerné par le basket et souhaite explorer d’autres domaines. »

Des propos que l’agent du joueur, Happy Walters, a pris soin de nier en bloc. Après tout, qui ne voudrait pas toucher 44 millions de dollars sur quatre ans – Larry Sanders est dans la première année de son contrat juteux avec les Bucks – même pour jouer à un sport qui dans le pire des cas vous ennuie ? Steve Kyler de Basketball Insider était du même avis, confirmant que le pivot serait de retour très bientôt avec Milwaukee.

 

 

« Larry avait la grippe, a dû régler quelques problèmes personnels et a prévu de rejoindre l’équipe dans les prochains jours. »

Si l’on ne doute pas de la sincérité de Larry Sanders quant aux problèmes qu’il rencontre actuellement, force est de constater que le manque de communication des Bucks sur l’absence de leur joueur est de mauvaise augure et donne lieu à toutes sortes de rumeurs. Le produit de VCU peine à retrouver son niveau de 2012-2013 et son avenir à Milwaukee semble s’assombrir un peu plus chaque jour…

Source : NBC Sports

Source image : Calvin Mattheis – The Journal Sentinel

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top