Documentaires

Les Boston Celtics le pleurent encore : Len Bias, ce prodige de Maryland qui aurait pu côtoyer les plus grands…

Len Bias

Grâce à ce documentaire intitulé « Without Bias », plongez dans une tranche de vie divisée entre joie et peine d’un joueur mémorable qui aurait pu faire partie des tout meilleurs joueurs de l’histoire…!

Sorti en 2009, Without Bias de Kirk Fraser retrace la tragique existence d’un des meilleurs prospects des années 80, à savoir Len Bias. Ayant fait le bonheur de l’Université du Maryland, cet admirable ailier-shooteur de 22 ans fut retrouvé mort dans une chambre d’hôtel suite à une violente overdose à la cocaïne, 48 heures seulement après sa sélection en choix n°2 de la Draft 1986 par les Boston Celtics de Red Auerbach. Bien qu’il n’ait jamais pu conquérir le cœur des fans NBA, son souvenir demeure impérissable dans la mémoire collective.

En un peu moins d’une heure, cet autre très bon épisode des 30 for 30 d’ESPN ressemble à l’ultime témoignage, à la lettre d’adieux sublimée d’un magnifique espoir de notre temps, fauché avant même son envol dans les cimes de la Grande Ligue. Ainsi, ce documentaire propose un contenu unique qui rassemble de manière concise et agréablement fluide les coups d’éclats réussis par Bias durant sa montée en puissance au portail d’un monde professionnel impatient de le voir en découdre avec les meilleurs éléments de sa décennie, ce-dernier n’ayant rien eu à envier aux qualités athlétiques et exceptionnelles d’un certain Michael Jordan. Au fil d’une narration bien ficelée, le spectateur découvre la psychologie très travaillée d’un personnage tout ce qu’il y a de plus chaleureux, arborant un sourire lumineux à chacune de ses apparitions à l’écran. Semblable à celle de Benji Wilson, son histoire contée ici s’articule en deux axes majeurs : en premier lieu, on en apprend un peu plus sur son enfance, sur la croyance portée par ses proches quant à sa réussite annoncée dans le grand bain de la NBA. Enfin, dans un second temps, le récit s’attarde, tel une enquête policière haletante, sur les circonstances déplorables de sa mort, une agonie lente et douloureuse causée par les excès d’une erreur de jeunesse qui lui fut regrettablement fatale…

Néanmoins, cette œuvre teintée d’émotions contrastées préserve le respect dû à ce gamin du Maryland pétri de talents qui, sans conteste et sans aucun doute possible, aurait perpétué la tradition victorieuse d’une franchise légendaire du Massachusetts, toujours autant touchée à l’écoute de son nom résonnant dans l’éternité !

Source vidéo : Bball Channel / Basket Rétro

Source image : thephoenix.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top