Wizards

Ivre, Dejuan Blair affirme que les Wizards sont les nouveaux Bad Boys : tu peux te taire ?

Il a beau changer d’équipe tous les ans, il garde toujours le sourire et une grande gueule bien ouverte : Dejuan Blair nous a sorti une comparaison bien pourrave pour décrire ses Wizards cette saison, à la limite de l’emprisonnable.

On connaissait le personnage, capable des phrases les plus drôles et les moins crédibles du circuit. Son premier single avait notamment fait un hit monumental, le fameux Si les Spurs m’avaient fait jouer face au Heat lors des Finales 2013, on n’aurait pas perdu. Un carton énorme, surtout dans le Texas puisque Dallas s’attirera les services du bibendum pour la campagne dernière. Quelques rebonds physiques bien cherchés et surtout un tourné de serviette impeccable plus tard, le grand DeJuan décidait de signer chez les Wizards de Washington avec dans le viseur la saison 2014/2015. Et autant vous dire que pour choisir les éléments de comparaison, on a ici affaire avec un spécialiste quand on voit ses déclarations récentes.

“Les Bad Boys sont de retour, baby ! Dites-leur que les Bad Boys sont de retour. Je ne sais pas encore qui va jouer le rôle de Dennis Rodman, mais on va bien finir par le trouver.”

C’est pas qu’on veuille cracher obligatoirement sur l’intéressé en lui disant de laisser Chuck Daly hors de tout ça, mais on aimerait juste éviter de lui fournir des comparaisons vomitives du genre John Wall contre Isiah Thomas et surtout Randy Wittman contre l’ex-entraineur de la Dream Team… D’un point de vue physique, il est clair que Washington a de quoi rivaliser avec la belle époque quand on voit des types comme DeJuan justement, Kris Humphries, Nene, Marcin Gortat, Kevin Seraphin et Drew Gooden. Mais que les choses soient clair mon cher Blair : le jour où les Wizards parviennent à sweeper une équipe de la Conférence Ouest en Finales NBA, on s’appelle. Le jour où des Hall of Famer comme Daily, Thomas, Rodman et Dumars jouent à Washington, on s’appelle. Paul Pierce ? Oui ça passe, mais il est hélas bien seul. Et c’est certainement pas Garrett Temple qui va jouer le rôle de Vinnie Johnson…

Merci encore une fois pour cette délicieuse comparaison, on s’est régalé. Et au fait, dans le rôle de Dennis Rodman, prenez Glen Rice Jr : il a un casier judiciaire déjà bien rempli.

Source : Washington Post

Source image : Rappler.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top