Pistons

Les Pistons augmentent leur offre pour Greg Monroe : 54 millions sur 4 ans, ça suffira ?

Avec Eric Bledsoe, Greg Monroe est l’un des derniers high-value players à n’avoir pas encore signé de contrat avec une franchise NBA. Comme l’arrière-meneur des Suns, Monroe n’arrive pas à se mettre d’accord avec sa franchise, les Pistons de Detroit, et les négociations seraient au point mort, malgré l’envie affichée par la franchise et ses coéquipiers de garder l’intérieur.

Une situation qui ne plaît guère au président-coach des Pistons, Stan Van Gundy, qui avait déjà exprimé son désir de signer Greg Monroe. C’est pourquoi le front office de Detroit a décidé d’améliorer légèrement son offre d’origine pour attirer le beau bébé. De 60 millions sur cinq ans, elle passe à 54 millions sur quatre ans. Une belle somme d’argent qui ne semble pourtant pas faire beaucoup bouger les choses.

En effet, Monroe veut un contrat au montant maximum dans la lignée de ceux signés par d’autres restricted free agents comme Chandler Parsons ou Gordon Hayward, qui ont paraphé de juteux contrats avec les Mavs et le Jazz. Les Pistons ont bien essayé de monter un sign-and-trade, mais aucune équipe n’a semblé répondre favorablement aux négociations. Le problème étant que les autres franchises ne considèrent pas l’intérieur de Detroit comme un assez bon joueur pour lui offrir le maximum, surtout quand on sait que les Pistons peuvent s’aligner sur les offres qu’elles pourraient émettre.

Dernière possibilité, et pas des moindres : Monroe pourrait signer une qualifying offer – un contrat d’un an pour 5,4 millions – et deviendrait agent libre non protégé l’année prochaine. Ce dernier scénario, absurde il y a encore quelques semaines, semble devenir de plus en plus probable.  

Source | Slam Online    Source image | blacksportonline.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top