Pistons

Priorité numéro 1 des Pistons : garder Greg Monroe

Dans un peu plus de 10 jours, le 1er juillet prochain, tout agent libre pourra commencer à recevoir des offres de la part de toute franchise intéressée par ses services. A cette occasion, l’intérieur des Pistons, Greg Monroe, sera très convoité à n’en pas douter et il y a fort à parier qu’il va se voir offrir un bon gros paquet de dollars par une ou plusieurs équipes désireuses d’adjoindre à leur roster ce gaucher de 24 ans à fort potentiel.

Effectivement, Greg Monroe est sur les tablettes de nombreuses franchises et le contrat qu’on va lui proposer fera de lui un homme riche, très riche comme le précise son expérimenté agent, David Falk :

« Je ne m’en fais pas pour l’argent, nous pouvons en obtenir beaucoup de la part d’au moins 10 différentes équipes. Ce qui importe c’est de gagner et l’opportunité offerte. »

Dans les faits, il n’y aura certainement pas autant d’équipes sur les rangs pour faire signer Greg Monroe mais on sait déjà que les Hawks, les Pelicans et les Wizards sont vraiment très excités par les 2m10 et les 115 kilos du numéro 10 de Detroit… Reste à voir comment ces franchises pourront articuler leur courses de l’été et leur salary cap afin de pouvoir signer Monroe. Mais ce qui prime aujourd’hui chez les Pistons, c’est la volonté affichée par Stan Van Gundy de retenir Greg Monroe dans le Michigan et il en a les moyens puisque le joueur est agent libre mais restrictif. Pourtant, depuis sa prise de fonction, SVG a déclaré que Drummond était intouchable et qu’il voulait bosser avec Josh Smith. Car Monroe n’a clairement pas envie de se retrouver sur le banc et la front line Smith-Monroe-Drummond n’a pas franchement bien fonctionné la saison passée. Van Gundy est d’ailleurs bien conscient que si Monroe reçoit une offre de contrat max ou presque, les Pistons devront s’aligner et ce sera cher ou se résigner à laisser partir un bel espoir :

« Il (Greg Monroe) est une grande priorité pour nous. Nous avons quelques idées sur qui est susceptible de lui faire une offre. Notre stratégie tourne autour d’un point : qu’allons-nous faire si Greg reçoit un offre au max ? Aujourd’hui, il n’y a que trois choses que nous puissions faire. Il peut signer la ‘qualifying offer’, nous pouvons le signer sur le long terme ou alors mettre en place un ‘sign-and-trade’. »

Honnêtement, la qualifying offer est peu vraisemblable car cela signifierait que Monroe ferait encore un an à Detroit pour environ 5,4 millions et serait ensuite agent libre non restrictif mais ça n’apporterait aujourd’hui aucune sécurité ni vision long terme que ce soit pour le joueur ou pour l’équipe. Les deux autres options sont les deux plus probables en fonction des offres que Monroe recevra ou du contrat que les Pistons seront prêts à lui offrir.

Il n’en reste pas moins que les Pistons ont les clés de cette affaire. Jusqu’à quel niveau de contrat sont-ils prêts à s’aligner ? Van Gundy a-t-il réellement l’intention d’essayer de faire jouer ensemble Josh Smith, Greg Monroe et Andre Drummond ? Ou est-il plus enclin à trouver une équipe avec laquelle faire un sign-and-trade qui arrangerait tout le monde ? L’été va être chaud et agité dans la région des grands lacs… 

Source : detroitnews.com

Source image : Issac Baldizon/Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top