Pistons

Pari sur soi-même : Greg Monroe signe son offre qualifiante et sera libre en 2015

En cette fin de free agency, Greg Monroe est resté sans offre. Ou du moins, il a préféré ne rien signer de peur de voir les Pistons s’aligner, ce qui l’aurait contraint à rester à Detroit, puisqu’il était agent libre avec restriction. Car un joueur de sa qualité et avec son potentiel suscite forcément l’intérêt. Misant là dessus et sur une saison prochaine sans gros problème, il accepte donc son offre qualifiante et se retrouvera libre à l’été 2015.

Contrairement à ce qui a été annoncé, les Pistons ne voulaient pas offrir à Greg Monroe le contrat qu’il souhaitait. Il a lui même reconnu ne jamais avoir reçu d’offre à $60 millions sur 5 ans dont les rumeurs faisaient état. On ne sait pas quel montant la franchise du Michigan a proposé à son jeune intérieur, mais les conditions ne correspondaient pas à ses attentes puisqu’il a décliné et préféré signer son offre qualifiante.

C’est une grosse prise de risque de la part de « Moose ». S’il n’a pas connu de grosse blessure jusqu’à présent (3 matchs manqués en 4 saisons) et qu’il semble donc robuste, il n’est pas à l’abri d’un accident comme Paul George a connu. Et en cas d’indisponibilité, personne ne misera une grosse somme sur lui, peu importe ses antécédents sur le parquet. En outre, il va en plus devoir composer avec la concurrence accrue de Josh Smith l’an prochain dans la raquette pour jouer à côté d’André Drummond. J-Smoove l’a dit, il s’est préparé pour jouer ailier fort. Comment Stan Van Gundy va-t-il gérer la cohabitation ? Ne risque-t-il pas de privilégier l’ancien des Hawks qui est lié aux Pistons sur du long terme ? Les stats de Greg Monroe pourraient alors en pâtir et sa valeur diminuer.

Mais il a suffisamment confiance en lui pour tenter ce pari. L’argent n’est pas garanti après l’été prochain, mais sa liberté n’a pas de prix. Et pourrait rapporter gros, car des intérieurs aussi doués offensivement que Greg Monroe ne courent pas les rues. Mais ce choix est rare en NBA et donc surprend. Eric Bledsoe pourrait faire le même, mais en ayant déjà connu deux saisons tronquées par les blessures. Pas sûr que le risque ne soit pas encore plus grand.

Source : NBC Sports

Source image de couverture :  Issac Baldizon – Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top