Nets

Bilan des Brooklyn Nets : l’argent ne fait pas (toujours) le bonheur

Saison décevante ou finalement pas si mauvaise pour les Nets ? Bilan !

Mikhail Prokhorov a investi à coups de centaines de millions de dollars dans SES Brooklyn Nets avec pour objectif d’aller chercher une bague très rapidement. Aujourd’hui, il doit être bien déçu après l’élimination face au Heat car, à la différence de certaines équipes qui ont des joueurs jeunes et inexpérimentés, le temps ne joue pas pour les Nets. C’est même plutôt l’inverse car quand on voit les prestations fournies par Kevin Garnett cette année notamment en PlayOffs, on est en droit de se demander pourquoi il  n’annonce pas directement sa retraite. Avec un coach rookie, qui ne s’est pas si mal débrouillé et des joueurs vétérans, ce roster de Brooklyn a montré ses limites lors de la série face à Miami… Bilan.

Ce que TrashTalk avait annoncé

Après une saison 2012/2013 qui s’était arrêté au premier tour de PlayOffs, les Nets ont mis le paquet à l’inter-saison pour faire venir du lourd et se sentir réellement compétitifs pour le titre. Faisant exploser son Salary Cap et le record de luxury tax, le Brooklyn de Prokhorov s’est équipé d’un Paul Pierce et d’un Kevin Garnett afin de garnir en expérience et en culture de la gagne cet effectif bâti autour de Deron Williams et Brook Lopez. Juste avant la saison, tous les voyants étaient au vert donc du côté des Nets et nous les voyions même finir premiers de la Division Atlantique (avec 58 victoires…) sans pour autant en faire des favoris pour le titre.

Ce qui s’est passé

Le début de saison des hommes du coach rookie, Jason Kidd, a été poussif voire même carrément inquiétant. Ils n’avaient que 5 victoires pour 12 défaites au bout de 17 rencontres ! Et puis, l’escouade new yorkaise s’est mise en route. Un certain équilibre s’est créé et, petit à petit, cette bande de vétéran a trouvé son style et son rythme. Malgré la perte, très tôt dans la saison, de leur pivot Brook Lopez (17 matchs joués seulement cette année), les Nets se sont aisément maintenus dans les places de « playoffables » à l’Est mais n’ont finalement gagné que 44 matchs sur l’exercice et auront dû se contenter d’une humble 6ème place. Deron Williams a encore semblé peiner physiquement pendant quasiment toute la saison et a rendu la ligne de stats la plus pauvre depuis son année de rookie avec 14,3 points et 6 passes décisives mais il a tout de même su peser dans certains moments importants. Enfin, c’est très maigre pour l’ex All Star qui ne justifie pas du tout son énorme contrat..
Sinon, la troupe de J-Kidd a démarré 2014 par 10 victoires en 11 rencontres, on se disait alors que les Nets qu’on attendait avaient juste besoin d’un peu de temps pour se mettre en place mais non en fait… Les Raptors ont tenu tranquillement en tête de la division atlantique et ce sont eux d’ailleurs que les Nets ont retrouvé au premier tour de PlayOffs. Brooklyn a su gagner ce premier tour à l’expérience grâce à Paul Pierce qui, s’il n’est plus le monstre offensif qu’il était, a su être décisif dans certains moments cruciaux comme le Game 1 de la série par exemple. Sacré Paulo ! Et puis, Joe Johnson a vraiment été très bon pendant ces PlayOffs. Il a assuré en attaque, et fait du très bon boulot en défense…
Enfin, une fois ce tour passé, nous avons tous pu constater que ces Nets, soit-disant bâti pour le titre, ne pouvaient pas vraiment lutter face à une très grosse cylindrée comme le Heat. Athlétiquement et surtout défensivement, Miami a donné une leçon à Brooklyn avec en point d’orgue, ce match 5 que le Nets ont parfaitement négocié pendant 44 minutes avant de se faire étouffer par LeBron James et sa troupe. L’aventure s’est donc terminée à South Beach, au deuxième tour de PlayOffs, pour les protégés de Mikhail Prokhorov…

L’image de la saison

Voici le jersey le plus vendu à Brooklyn cette année.. (Source image : Fox5)

Voici le jersey le plus vendu à Brooklyn cette année !! (Source image : Fox5)

On l’attendait pas forcément, il a assuré : Joe Johnson

Au sortir d’un bonne saison à 16 points par match à 45% au tir avec 3 passes décisives et 3,5 rebonds de moyenne, Joe Johnson est monté en régime pendant les PlayOffs. Visez plutôt : 21,2 points à 53 % au tir dont 42% derrière l’arc le tout accompagné de presque 4 rebonds et 3 passes décisives de moyenne pendant la campagne de post-season ! C’est lui qui a porté les Nets offensivement en post-season. Il a toujours été dangereux, il a obligé les défenses à s’écarter, à sortir sur lui. Il a su merveilleusement bien varier entre poste bas, isolation, pénétration et tir longue distance. Joe Johnson nous a rappelé à tous quel attaquant raffiné et puissant il est. Cet attaquant qui lit bien le jeu, ne fait pas de fioritures et sait parfaitement utiliser son corps pour se créer des espaces. On parle souvent de son énorme contrat qui est certainement beaucoup trop gros mais ce n’est pas une raison pour en oublier son énorme talent !

On l’attendait (plus) au taquet, il a abusé : Kevin Garnett

Le Big Ticket n’est plus… C’est malheureusement le terrible constat de cette saison 2013/2014 qui aura été la 19ème de KG et qui pourrait bien être sa dernière. 6,5 points et 6,5 rebonds en saison régulière puis 6,9 points et 6,3 rebonds de moyenne en PlayOffs soit les plus mauvaises lignes de stats de Garnett en carrière. Mais surtout, on a pu sentir et voir que le physique ne suit plus. La détente n’est plus là, l’endurance non plus, la vitesse encore moins. C’est dur mais KG – qui aura 38 ans dans deux jours – ne peut plus du tout peser sur une rencontre comme il a eu l’habitude de le faire pendant toute sa carrière. Aujourd’hui, il est juste bon à balancer quelques punchline dans les médias et à haranguer le public pour chauffer l’ambiance. Nous, ça nous fait bien marrer mais ce n’est pas sûr que ça suffise à lui donner la force de continuer même s’il lui reste encore une année de contrat grassement payée (12 millions)…

La vidéo de la saison

Vous voulez voir Paul Pierce, Deron Williams et compagnie remettre au goût du jour les shorts moulants, les converse All Star et la coupe afro ? C’est par ici, c’est la vidéo de la saison côté Brooklyn !

Ce qui va bientôt se passer

Mis à part Paul Pierce, tous les membres majeurs du roster sont encore sous contrat pour la saison 2014/2015 et pas pour de petits montants ! Joe Johnson touchera 23 millions, Deron Williams presque 20 millions, Brook Lopez presque 16 millions, Kevin Garnett 12 patates, Marcus Thornton 8,5 millions, Teletovic plus de 3 millions… Bref, vous l’aurez compris, les Nets n’ont absolument aucune marge salariale pour recruter sur le marché des agents libres pendant l’été. Ils pourront toujours tenter de mettre en place quelques échanges mais leurs deux joueurs bénéficiant d’une vraie valeur marchande sont D-Will et B-Lopez et on ne peut pas dire qu’ils sortent tous deux de grandes saisons. De toutes façons, le front office des Nets a toujours dit qu’il voulait construire autour de ce duo donc on doute qu’un trade implique l’un de ces deux joueurs pendant l’été.

Pourtant, Brooklyn va bien devoir faire quelque chose pour améliorer cet effectif qui est certes bourré d’expérience et de talent mais qui manque cruellement de joueurs athlétiques, de jeunesse, d’envie aussi parfois… Il ne s’agit pas de tout chambouler. L’alchimie va sûrement être meilleure l’an prochain. Jason Kidd a montré, dès sa première année, qu’il pouvait être un très bon coach et il va progresser, mieux gérer certains ajustements et certaines rotations. Les Nets auront vraisemblablement un roster quasi identique la saison prochaine et ils seront là avec leur escouade de vétérans dont l’unique motivation est la bague. Pourront-ils faire mieux qu’une demi-finale de conférence ? Miser sa maison là-dessus est pour l’instant un risque que peu d’entre nous prendront…

2 Commentaires

2 Comments

  1. Xtza

    17 mai 2014 à 15 h 49 min at 15 h 49 min

    Soyons sérieux, la saison n'est pas si catastrophique que ça. Une place en playoffs, une défaite face au Heat. C'est pas comme si beaucoup d'équipes peuvent se targuer de coller une branlée au Heat. L'adversaire contre qui Brooklyn se fait sortir, c'est pas l'équipe B de Pau-Orthez quoi …
    Les sports collectifs en général sont des temps longs. Amassés des stars ne fait pas tout, même si elles ont beaucoup d'expérience. Il faut que quelque chose se fasse entre les joueurs. Les Nets seront probablement plus compétitifs l'an prochain. Un coach avec plus d'expérience, peut-être que Deron et Brook seront pas blessés (c'est mieux quand tu veux construire une équipe autour d'un duo d'avoir les deux sur le terrain). Maintenant, il est sur que Pierce et Garnett sont pas à l'apogée de leur carrière mais bon, ces deux là même diminué physiquement reste encore des éléments redoutables qui peuvent compter sur leurs expériences pour faire la différence. La question c'est : le seront-ils suffisamment (redoutables et expérimentés) pour lutter contre un Indi ou un Miami. Là j'émet des doutes. Après à eux de faire une bonne saison régulière pour peut-être forcer un duel Indi-Miami en playoffs la saison prochaine. Genre en finissant premier par exemple (je sais que c'est plus facile à dire qu'a faire). C'est aussi une stratégie en playoffs d'avoir une place te permettant de faire jouer deux équipes que tu n'aimes pas l'une contre l'autre (ça c'est déjà vu dans d'autres sports).

    • TrashTalk

      18 mai 2014 à 11 h 23 min at 11 h 23 min

      En soit c'est pas une saison catastrophique, mais je pense qu'on devrait demander à Prokhorov. Lui à mon avis il est bien déçu comme il faut : les attentes étaient énormes ! Alors c'est sûr que sans Brook Lopez y'a eu un soucis, mais que va-t-il se passer cet été ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top