Rockets

Fuego-go : James Harden plante 43 points en trois petits quart-temps, puis se repose !

Il y a des soirs comme ça où rien ne peut vous arriver. Personne ne peut vous stopper, tout va dans votre sens : l’horloge, les arbitres, les défenses, le public… James Harden était en feu hier soir, et il aurait pu planter un sacré record s’il avait joué plus longtemps.

Jouer les légendaires Sacramento Kings du terrifiant Mike Malone, voilà une phrase qui devrait créer cris et visages effrayés dans dix ans quand on reparlera de cette fabuleuse équipe californienne. Plus sérieusement, et sans vouloir manquer de respect à la paire Isaiah Thomas – DeMarcus Cousins, aujourd’hui on pense pouvoir affirmer que 60% des équipes NBA se ramènent à la Sleep Train Arena en trainant des pieds, avec en tête de laisser les hôtes jouer trois quart-temps pour faire un peu kiffer leurs fans, avant de prendre les affaires en main dans les douze dernières minutes et mettre tout le monde d’accord. Il y a cette méthode, souvent utilisée, et qui crée le chaos chez les Kings, et celle de James Harden, qui est totalement l’inverse.

En ayant justement encadré ce Mercredi au feutre rouge puisque ses Rockets se rendent chez les Clippers, Leonidas avait bien compris qu’il fallait rapidement écarter les potes de Rudy Gay, et garder un maximum de forces pour affronter un rival solide de la Conférence Ouest, ceux-ci jouant en ce moment le meilleur basket de leur saison. En effet, après avoir rendu leur meilleur copie ce Dimanche à Oklahoma City, le Chris Paul Squad accueillera Houston dans un match qui sentira bon l’explosion offensive et les coups de pu** dans le dos dans quelques heures. Du coup, ce Mardi, le plus important était de vite donner la leçon aux Kings, puis de reposer les genoux. Mission accomplie pour le barbu, qui explose son record de la saison et aurait pu chatouiller Carmelo Anthony avec ses 62 points.

22 points dans le 1er quart-temps, 30 à la mi-temps, 43 pions en 31 minutes et le tout en 20 tirs ? On va détailler comme ça vous comprendrez la violence du récital : 11/20 au tir général, 6/9 à distance et 15/16 aux lancers. En 31 minutes, ce qui veut dire qu’avec environ 10 minutes de plus il aurait aisément dépassé ses 46 points (record en carrière), probablement effacé Calvin Murphy des tablettes texanes (57 points, record de la franchise) et peut-être fait la bise à Melo. Pas mal hein ?

Heureusement pour lui, Kevin McHale n’a pas la même capacité cérébrale que Mike Woodson, et battre les Kings lui importe peu. On ne va pas commencer les comparaisons, on savait très bien le contexte du match face aux Bobcats et ce que ce record représentait dans la bien terne saison des Knicks. Mais il convient tout de même de noter que James Harden a fait chauffer la machine hier soir, qu’il aurait pu établir un petit record NBA s’il avait joué un peu plus, et que les Clippers auront du gros pain sur la planche ce soir ! Hâte !

Les 43 points d’ « El Barbudo » en images :

 

Source image : Jonathan Santiago – Cowbell Kingdom

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top