Spurs

Heat contre Spurs : un long Dimanche de retrouvailles en Floride !

Après nous avoir offert l’une des plus belles confrontations de l’Histoire de notre sport chéri en Juin dernier, Heat et Spurs remettent, enfin, le couvert ce soir. 2 tendances: premièrement, 7 mois plus tard, on a comme l’impression, à la vue des effondrements successifs cette saison face aux grosses écuries, que pour les Spurs la pilule n’est toujours pas passée et qu’elle est là, quelque part, coincée entre l’estomac et le colon… Deuxièmement, si le mental semble friable, que dire de l’état physique piteux des troupes de Pop, ressemblant davantage à une flotte de pirates rescapés qu’à un squad prétendant au titre… Présentation des forces (ou pas) en présence:

En surface, le n°2 à l’Est face au n°2 à l’Ouest, le revival d’un polar ahurissant, en 7 tomes, qui nous a tenu en haleine pendant plus de 2 semaines en Juin dernier. D’un coté, le meilleur meneur de la Ligue et le Power Forward le plus efficace de l’Histoire de la NBA. De l’autre, le meilleur joueur de la planète (sorry KD) et une équipe qui marche sur la NBA depuis presque 3 ans. Mais la face cachée de l’iceberg n’est pas aussi rose qu’on veut bien nous le faire croire, de l’autre coté du miroir se trouvant en effet 2 équipes en manque de sensations, une Franchise décimée par les blessures et un quadruple MVP sur le point de se faire piquer sa médaille…

Toujours dauphins à l’Ouest, les re-sta de South Beach surfent actuellement sur une vague pas folichonne de 4 défaites sur les 8 derniers matches depuis les relents de la Saint Sylvestre. Des défaites face à New York, Brooklyn, Washington et Atlanta qui font tache pour une équipe à qui certains Nostradamus, certes un peu bourrés, promettaient déjà de faire péter la barre des 70 victoires. LOL. Rajoutez à cela un D-Wade qui alterne cette saison les soirées NBA et les soirées Backgammon à la maison de repos, un Lebron plus que titillé par l’autre martien d’OKC dans la quête de son 5ème trophée de MVP et vous obtenez des Floridiens loin d’être aussi impressionnants que ce à quoi on s’attendait…

Coté Spurs, là où on crie au génie, c’est qu’on a l’impression que la Franchise est au plus mal alors qu’elle squatte toujours le haut du pavé à l’Ouest. Oui mais pour combien de temps? Privés de 3 de leurs starters (Splitter, Daniel Vert et Caouaille), les Spurs s’en sortent actuellement en accumulant les victoires face à des sous-équipes de D-League type Bucks, Jazz ou Magic, équilibrant du coup leur bilan catastrophique face aux équipes « Playoffables »… Qu’on se le dise, Toni Pi ne plantera pas 35 pions tous les soirs (et en plus ça ne suffit pas forcément…). Qu’on se dise aussi que le vénérable Timmy ne va pas prendre des brins pour 2 jusqu’à 50 piges alors de 2 choses l’une: messieurs les dirigeants veuillez procéder à quelques changements au sein du staff médical tout d’abord et surtout, la deadline pour les transactions arrive à grands pas alors au boulot…

En bref, si sur le papier l’affiche peut faire rêver, histoire récente oblige, la réalité risque d’être toute autre… A vos paris donc, 500 dollars que Babac et Duncan vont enchainer Chris Bosh, pareil sur la probable démonstration de LBJ et le clinic que TP va proposer à Flopping Chalmers. Mais parce qu’on aime ce jeu plus que tout, on va quand même se « forcer » et regarder ça de très près, la chance étant en plus de notre coté puisque le match aura lieu à 19h. Et d’ailleurs, pour moi, ce sera une quatre fromages…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top