Thunder

Steven Adams est dur au mal : « Avez-vous vu ma soeur ? »

Quand Vince Carter ou Larry Sanders viennent tester sa mâchoire à coups de coudes, il ne bronche pas. Steven Adams n’est pas un rookie comme les autres. Et pour cause, il est issu d’une famille très nombreuse et sa soeur est, pour le moins, assez costaude.

Depuis le début de saison, le rookie australien du Thunder, Steven Adams, a causé 4 expulsions de joueurs dont deux après reçu des coups sérieux de la part du Maverick Vince Carter et du Buck Larry Sanders.

Quand un gars d’1m98, 100kg comme Vinsanity envoie son coude dans la tête d’un adversaire, on se doute que le coup doit arriver avec une certaine force mais lorsque cela arriva, le rookie sembla à peine l’avoir senti.

De même lorsqu’un joueur du gabarit de Larry Sanders (2m10, 115kg), qui plus est réputé pour sa propension au « bar-fight », s’emploie à tester, à coups de coudes, la mâchoire du jeune Adams, ce dernier semble à peine l’avoir remarqué et ne proteste même pas auprès des arbitres là où d’autres seraient déjà en train de se rouler par terre. La raison de cette faculté à recevoir des coups est assez simple et Steven Adams s’en explique très clairement :

« Avez-vous vu ma soeur ? Regardez bien les gars… »

Effectivement, la grande soeur (10 ans de plus) de ce bon Steven n’est autre que Valerie Adams la double championne olympique de… lancer du poids. Elle mesure 1m93, doit peser dans les 120 kg et c’est elle qui s’est occupée en partie de l’éducation de son « petit » frère Steven (2m13, 116kg) car il était le plus jeune d’une fratrie de… 18 !! Oui, oui 18 !

Valerie Adams en pleine action
Valerie Adams

Tout porte à croire, que la fameuse Valerie savait se faire respecter par ses frères et notamment par celui qui est aujourd’hui le pivot, bientôt titulaire, du Thunder d’Oklahoma City. Evidemment, l’avantage c’est que ce ne sont pas des petits bagarreurs comme Carter ou Sanders qui vont impressionner le rookie Adams du coup… Solide le gaillard !

Source : newsOK.com

Sources Images : Iaaf.org et Basketball.it

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top