Mavericks

Money Time : Mark Cuban réclame une transparence totale de la part des arbitres

Bénéficiant de deux coups de sifflet dans les ultimes secondes bien avantageux durant les deux dernières semaines, Mark Cuban sait pertinemment que cette tendance, aussi involontaire et étrange qu’elle puisse paraître, peut se retourner, plus tard dans la saison, contre lui et ses chers Mavericks de Dallas, placés septièmes de la conférence Ouest (23-16).

Étonnamment veinard de ces faits de jeu allant en sa faveur, il n’en a pas toujours été ainsi pour le General Manager texan, taxé d’un joli chèque de 250 000 dollars lors du match 5 des Finales 2006 pour avoir violemment protesté contre l’arbitrage. Près de huit ans plus tard, c’est dans un souci de pure égalité qu’il demande singulièrement aux instances de la ligue une révision constante des dernières minutes, des dernières possessions des matchs  afin d’éviter tout communiqué foireux du corps arbitral un lendemain de hold-up, du genre « Salut ! On voulait juste vous dire qu’on a oublié de siffler une faute à trois points la nuit dernière qui aurait pu vous donner une chance de remporter le match en prolongation. On s’en excuse à l’infini. Cordialement, la NBA. »

« J’aime la transparence, » expose Cuban. « Si je peux faire réfléchir les arbitres à faire preuve de la même rigueur que pendant les 47 autres minutes et 55 secondes, je ferai alors avancer le progrès. Personne n’attend ou ne veut la perfection à ce sujet, mais quand vous n’êtes pas transparent, les gens pensent que vous avez quelque chose à cacher. Et je crois que ça nous affecte tous. Ça heurte le lien qui nous lie avec nos supporters. Voilà mon opinion. Ce n’est pas le fait d’oublier de siffler une action qui me dérange, mais c’est bien la communication qui en résulte. Je pense que plus on fera preuve de transparence, plus notre connexion avec nos fans sera forte. »

Toujours aussi modeste et soucieux des autres ce lumineux Mark Cuban ! Cependant, on ne peut lui reprocher de protéger son escouade championne en 2011, qui concourt actuellement avec envie et de nouveaux membres vers un deuxième titre suprême. Anticiper pour plus d’égalité, pour mieux penser et assurer ses arrières quand la température s’élèvera en PlayOffs, mais également pour mieux se rendre indispensable et faire d’autant plus consommer ses fidèles : est-ce bien là le fond de ta morale didactique, Mark ? Cela ressemble tout à fait à sa signature.

Source texte : ESPN Dallas / Source image : visionaryartistrymag.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top