Knicks

Preview Knicks vs Nets : Après le « Classico », place au « Merdico »…

Vous pensiez avoir tout vu avec le gigantesque duel Real Madrid / FC Barcelone ou encore la légendaire opposition du Paris Saint-Germain face à l’Olympique de Marseille ? Vous n’en serez pas au bout de vos surprises ce soir à 1h du matin lorsque vous jubilerez avec nous devant ce derby tant attendu qui confrontera les tristes New York Knicks face aux hilarants Nets de Brooklyn…

« Les deux équipes puent la défaite, » affirme Jason Kidd, coach en péril des Nets.

« Nous sommes la risée de la ligue à l’heure actuelle, » rajoute l’ailier tout autant risible des Knicks, Carmelo Anthony.

A la lecture de ces deux déclarations, on note que les deux équipes ne manquent pas d’auto-dérision à l’approche de ce choc de la conférence Est retransmis en antenne nationale. Si on se demande s’il faut rire ou pleurer du bilan dérisoire des deux antagonistes, Brooklyn en est à 5-13 alors que New York, loser de 9 matchs consécutifs, affiche 3 succès pour 13 revers, une chose sera garantie au cours de cette opposition des bas-fonds à l’Est : l’assurance d’assister à un spectacle dont vous vous délecterez de la qualité, fantastiquement mauvaise ou horriblement bonne, et ceci pour pas cher ! En effet, déjà peu rentable, le Barclays Center a fait volontairement chuter le prix de ses billets pour l’occasion afin sans doute que le sentiment de honte commun et partagé allégrement par les deux franchises et leurs fans respectifs se dilue à merveille dans leur verre de coca au goût amer, n’est-ce pas Jason Kidd ?

Néanmoins, bien qu’aucune des deux escouades ne perdra un jour la lutte de la franchise la plus démunie économiquement, cette illustre affiche du jeudi soir en NBA ne serait pas baptisée le « Merdico » pour rien si des joueurs clés manquaient à l’appel ou que le fond de jeu était proche du néant. Ainsi, le pivot ô combien regretté Tyson Chandler sera toujours forfait, de même que Paul Pierce (fracture de la main), Andreï Kirilenko (dos), Deron Williams (cheville) et Jason Terry (genou) pour les locaux. Enfin, le futur perdant de ce derby s’octroiera le doux plaisir de garder la tête basse en comprenant finalement qu’il faille très certainement se séparer de l’entraîneur en place. Secoué de plus en plus vivement par les critiques, Jason Kidd, qui a gentiment mis au placard son pote de toujours Laurence Frank, devrait se sentir coupable du marasme ambiant qui gravite autour de Brooklyn, alors que Mike Woodson, lui aussi véhément ciblé, serait réellement en danger quant à la récente nouvelle de voir Jeff Van Gudy ou Allan Houston lui ravir son poste en urgence.

Sommet de l’inattendu et du ridicule, ce premier « Merdico » de l’histoire de notre Grande Ligue adorée vendra à coup sûr son lot de rêves en tout genre, rêves à l’opposé de ce à quoi ils devaient ressembler avant le coup d’envoi de la saison. Mais peu importe, branchez-vous sur sportdub.com avec TrasTalk au commentaire et laissez la magie opérée…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top