Nets

Jason Kidd est si fort qu’il n’a plus besoin d’assistant

En acceptant la proposition des Nets cet été, pour devenir leur head coach, Jason Kidd a voulu être sur d’être bien entouré, c’est pourquoi il a fait appel à Lawrence Frank, son ancien coach aux Nets, et viré des Pistons à la fin de la saison dernière, pour devenir son premier assistant. Leur association a pris fin, à la décision de Jason Kidd, avant le match perdu cette nuit face à Denver.

Pour être juste, Frank n’est pas exactement viré, mais il ne sera plus présent dorénavant sur le banc de Brooklyn en match comme aux entraînements, il s’occupera en coulisses de faire des rapports sur les équipes adverses. Quand on sait que les Nets ont signé Frank pour 6M de $ sur 6 ans, il sera donc payé le prix d’un head coach, pour faire le travail d’un scout débutant.

Kidd n’a pas vraiment donné de raisons particulières à cette décision, mais simplement qu’il ne voulait plus avoir de coach spécifique dans son staff  (Lawrence Frank était chargé de la défense), et que le désaccord entre les deux hommes était purement technique:

« C’est ma décision, et j’ai fait ce qui devrait être fait, ça concerne juste le basket, un point c’est tout. Nous (lui et son staff) serons tous coaches, personne ne s’occupera de défense ou d’attaque, nous nous occuperons de basketball, et prendrons nos responsabilités ».

Si on s’attendait forcément à une décision, après le début de saison pathétique des Nets, ce n’était pas forcément celle là, même si l’on voyait très clairement que pendant les temps morts, Frank prenait le plus souvent la parole pour re-cadrer les joueurs, pendant que Kidd prenait la pose pour les photographes. De même, du propre aveu de certains joueurs, Frank était très souvent celui qui donnait de la voix durant le traning camp, et les différents practices de l’équipe. J-Kidd se trouve désormais livré à lui-même, de son propre vouloir, avec une équipe en perdition à redresser au plus vite.

Du côté du terrain par contre, rien de neuf, les Nets ont été ridicules au Barclays Center une nouvelle fois, balayés par les Nuggets (111-87), sombrant comme d’habitude face aux qualités athlétiques et à la vitesse adverses, et Lawrence Frank a du bien se marrer dans son coin. Peut être que les Nets voulaient simplement se mettre au niveau des Knicks en terme de bordel en interne, avant la grande rencontre de Jeudi. Le duel Woodson/Kidd promet déjà d’être une vraie bataille d’échecs…

Source: NY Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top