Dossiers NBA

L’avis du Psy: Episode 5, prise de pouvoir de Kevin Seraphin

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous proposera chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos plus grands foufous. Cette semaine, notre psy pose son diagnostic sur une paire de Smith, quelques habitués, et prévient la populace d’un come back qui devrait en rendre fou quelques uns. Enjoy!

 

Place Joueur Commentaire

1
(+4)

Kevin Seraphin On pensait le Kev’ au bout de ses peines au bout du banc des Wiz’s. Après s’être mis à dos les Français, l’ancien Choletais avait vu débarquer Marcin Gortat et Randy Wittman lui signifiait par là le peu de confiance qu’il comptait lui accorder. Pour couronner le tout, les Wizards peinaient et ne gagnaient pas un match… Malheureusement pour son état psychologique, on a encore franchi un palier cette semaine… Le Frenchie a réussi la performance de se faire rayer du roster par Jan Vesely (pas le plus gros cerveau de la Ligue lui non plus) et pire, son absence correspond au net regain de forme de sa team (5 victoires en 6 matches)! Notre psy déclare le degré ultime de la dépression, PROCESSUS DE SURVEILLANCE RAPPROCHÉE MIS EN PLACE.

2
(-1)

Jason Kidd  Le fait de retrouver J-Kidd dans les murs de notre clinique est en soi une bonne nouvelle puisque cela signifie qu’il ne s’est toujours pas fait dégager… S’il a réussi à arracher une victoire face à Toronto -allez vite voir sa tête au buzzer de ce match ça vaut le coup d’œil-, les cachetons donnés la semaine dernière n’ont pas encore eu l’effet escompté… Si sur le parquet le spectacle est au moins égal à celui d’une pièce de théâtre islandaise, sur le banc en revanche, on s’éclate… L’ancien meneur star a ainsi usé de toute sa ruse (mais pas de notre crédulité) en faisant tomber involontairement (selon lui) son gobelet plein de flotte sur le parquet pour gagner un temps mort… Oh My God le psy va s’empresser de le convoquer pour lui demander pourquoi ce besoin de reconnaissance, et peut être lui apprendre aussi quelques ficelles du métier…

3
(nouveau patient)

Iman Shumpert Alors déjà, être joueur à New York City en ce moment n’est clairement pas un cadeau… Aie Man Choumeperte a beau être un des plus anciens de la maison, l’organisation lui fait comprendre en ce moment qu’il serait peut être temps pour lui d’aller chercher bonheur sous d’autre cieux. C’est vrai qu’avec Felton, Udrih et Prigioni sur les postes 1/2, NY n’a certainement pas besoin de la dimension athlétique et du profil défensif du bonhomme… Non mais Allo quoi! En affichant ainsi leur joueur dans les rumeurs de trade, les Knicks font de lui un nouveau patient de la clinique psy, tout halluciné qu’il est qu’on fasse de son départ l’une des clés de la rédemption de sa franchise de toujours. On souhaite vraiment à Choumpy de trouver un port accueillant, qu’il se retape un coup, il ne faudrait pas que la clinique déborde…

4
(nouveau patient)

Rudy Gay
Nouvel arrivant chez notre professionnel de l’intellect’. L’objectif de son traitement sera de le limiter à une grosse quinzaine de shoots par match. La raison de sa convocation d’office est le début de bipolarité constaté samedi mardi face aux Nets de son compagnon de cellule J-Kidd. En effet, comment peut on balancer toute la soirée et bouffer les possessions au bout de 5 secondes pendant toute une mi-temps pour se liquéfier ensuite au point de lâcher la gonfle à AMIR JOHNSON J’AI BIEN DIT AMIR JOHNSON dans le corner au buzzer? Certains malpolis parlent déjà de Lebronite aiguë… Roudi veut être un leader (vas y que j’interdis les feuilles de stats dans le vestiaire… TU M’ÉTONNES……) mais il n’en a pas l’étoffe. Il devra travailler cette saison sur le but à donner à sa carrière car au jour d’aujourd’hui, notre psy lui conseille tout simplement de se diriger vers un sport individuel… IL RESTE DES PLACES EN LUGE POUR LES J.O DE SOTCHI???

5
(retour à la clinique)

DeMarcus Cousins Le gros DMC a refait parler de lui cette semaine et pas pour une œuvre humanitaire si vous voyez ce que je veux dire… Samedi passé, après avoir puni les pourtant coriaces pivots des Clipp’s pendant 3 quart temps et demi, le DMC que le psy s’était évertué à soigner le mois dernier est revenu frapper à la porte. Non content d’avoir œuvré à combler un retard de 20 points à la pause, le pivot de Sacto a a sorti 2 fois la boite à gifles dans le money time pour envoyer Chris Paul sur la ligne, en toutes fins de possessions qui plus est. 2 shoots forçés plus tard et une défaite rageante dans ses grands poches de baggy, le DeMarcus a  carrément invité son pote Isaiah Thomas a mettre un vent à CP3 qui venait lui serrer la paluche… Une attitude de gamin égocentrique qui lui vaut un retour dans l’institution cette semaine.

6
(-4)

JR Smith L’état de JR Smith se dégrade de jour en jour. Bilan de la semaine? 5 matches, 5 défaites, 40% aux tirs… On a comme l’impression qu’on ne retrouvera pas le J-Air des grandes années. Dans un spot publicitaire on le voit vanter sa rédemption quel acteur d’ailleurs, pour la reconversion on repassera…) en refusant l’invitation d’un pote pour sortir la veille d’un match… Voilà, en substance, le seul fait marquant de Smithy cette semaine qui s’embourbe de plus en plus dans la catégorie des joueurs sur-cotés et sur-payés de la Ligue. On lui réserve une place bien au chaud dans nos services puisque son ego devrait en prendre un sacré coup quand le nouveau coach (si, si vous verrez) le collera au bout du banc à son arrivée…

7
(retour à la clinique)

Anthony Bennett Dans la réunion de crise qui a secoué le roster des Cavs, on parierait bien qu’Anthony s’est fait secouer le cocotier par ses petits camarades. Malgré un bonjour au parquet lors de la fessée face aux Spurs, le first brick continue de sembler perdu sur le terrain. La rumeur courrait même dans l’Ohio quant au possible remplacement de la mascotte par le Canadien, histoire de lui donner un peu de boulot… Quoiqu’il en soit, à l’heure ou Oladipo et MCW cartonnent en tête des Rookies Charts, A.B. a lui pris son abonnement hospitalier à l’année, et passera donc nous voir régulièrement puisqu’il ne semble pas qu’il sera bien pris par le basket cette année…

8
(nouveau patient)

Josh Smith Première apparition chez le psy pour J-Smoove. La faute, selon notre professionnel des cellules grises, à un refus d’accepter la réalité. En des termes basketballistiques, Josh Smith ne veut plus etre un intérieur. Marre de prendre des coups? Complexes face aux tours jumelles Monroe et Drummond? Concours de shoot avec Rudy Gay? Le psy a vainement essayé de comprendre ce qui se passait dans le cerveau dérangé du joueur de Detroit. 11 points de moyenne sur les 5 derniers matchs, une mise à l’écart du 5 majeur pour un retard au training, J-Smoove file un mauvais coton. Gros avertissement cette semaine, obligation de se présenter chaque soir au cabinet avec au moins 10 rebonds…

9
(nouveaux patients)

les partenaires de Kobe Avis de tempête sur la ligue, Monseigneur Kobe is back! Des centaines de patients devraient rapidement venir remplir les bureaux de notre institution. Tout d’abord les partenaires de Kobe, lassés d’être en NBA et de ne pas avoir le droit de shooter, ses adversaires, fatigués de défendre 48 minutes sur du 1 contre 1 mais aussi les statisticiens, les fans et tous les adeptes de beau basket en général… Bryant est en mission, il a des records à faire péter et quoiqu’il en dise, il se fichera des autres comme c’est pas permis… Alors préparez vos cachets contre la migraine, les matches des Lakers risquent d’être bien longs…

 

Mention spéciale aux personnes que nous n’avons pu recevoir cette semaine faute de place dans notre belle institution, j’ai nommé les fans des Bulls…

Voilà Messieurs Mesdames vous venez de consulter en privilégié le bulletin de santé des patients du psy Trashtalk. Pour savoir si c’est la fin pour Seraphin, si Anthony Bennett a marqué, si Mike Beasley a fumé, rendez-vous la semaine prochaine même endroit, même heure!

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top