Lakers

Les Lakers toujours maîtres en ville

Après le Miami-Chicago, la NBA nous offrait un superbe Clippers-Lakers dans ce double header pour l’ouverture de cette nouvelle saison. Les Los Angeles Clippers qui se voyaient devenir les nouveaux maître de L.A ont été surpris par une équipe des Lakers, insolente de réussite mais aussi cohérente en défense. Le banc des Lakers auteur de 76 points dont un cinglant 41-24 dans le dernier quart-temps a fait la différence. L.A reste violine et or.

Ce derby de Los Angeles, a tenu toutes ces promesses. Les Lakers de Mike d’Antoni ont fait du Mike D’Antoni. Du run and gun en veux tu en voilà, ponctué par une réussite folle. 14-29 à trois points contre seulement 8-21 pour les Clippers, les shooteurs des Angelinos s’éclatent. Joddie Meeks 13 points, avec un 3-6 à trois points , Xavier Henry meilleur marqueur du match avec 22 points et Jordan Farmar avec 16 points et 6 passes ont permis aux Lakers de faire exploser la défense très laxiste des Clippers. Le premier quart-temps est un véritable show, tout le monde y va de son action spectaculaire. DeAndre Jordan nous montre qu’il n’a rien perdu de son exceptionnelle détente en plantant quelques alley-oop, Xavier Henry conclu une contre attaque avec un superbe dunk, et Jordan Hill est lui aussi envoyé au dunk sur une belle passe de Jodie Meeks. Pau Gasol sort de sa boite, en inscrivant un skyhook digne d’un certain K.A.J.  L’intérieur espagnol va terminer avec un 15 pts-13 rebonds-4 passes conforme à ce qu’il devrait produire cette année. Il s’est même permis d’inscrire un panier à trois points sur une superbe fixation de Steve Nash.

Chris Paul emmène son équipe en gérant parfaitement la gonfle. Si il n’a pris que très peu de shoot en première mi-temps, le meneur des Clipps’ distribue quand même 9 passes en deux quarts-temps ( 11 au total ). Blake Griffin s’en réjoui, et profite de son match-up avec Shawne Williams pour inscrire des points , il terminera à 19 points à 8-15 et 7 rebonds. Si tout roule en attaque, passes décisives récitation de système, c’est la défense des Clippers qui inquiète. En retard sur les shooteurs, à la rue sur les pick & roll, les hommes du Doc devront corriger ça cette saison. Les premiers matchs sont encore l’occasion de faire les derniers ajustements.

Au coude à coude tout le match, c’est dans le dernier quart que les Clippers vont exploser. Malgré leur 5 majeur, ils subissent les assauts de Jodie Meeks et Jordan Hill. Vous ne rêvez pas, Jordan Hill va bien inscrire 8 points de suite, Jodie Meeks 9, et même Xavier Henry complètement « on fire »  en ira de son run en inscrivant 11 points de suite. 41-24 dans ce quart-temps. +13 au final pour les Lakers. Peu d’observateurs s’attendaient à voir les Angelinos s’imposer face à des Clippers qui avaient proposé un jeu déjà bien rodé en pré-saison. Le Run&Gun de Mike D’Antoni va peut être faire ses preuves cette année, si l’adresse de ses shooteurs suit comme hier soir, ils pourront peut être poser des problèmes à plusieurs équipes. A confirmer. Enfin dernier élément qui doit satisfaire le coach, les rebonds. Malgré la paire Griffin-Jordan, les Lakers se sont imposés 52-40 dans cette lutte. Limiter les deuxièmes chances et verrouiller le rebond sera l’une des clés de l’attaque des violines et or pour proposer leur jeu basé sur les contres attaques et les shoots rapides.

Les Lakers devront donc confirmer, Mike D’Antoni a trouvé un équilibre avec ses titulaires et un apport offensif avec ses remplaçants lors de ce premier match. On ne va pas tarder à voir si cet équilibre tient la route car les Lakers enchaînent contre les Warriors de Golden State dès ce soir. Des Warriors qui resteront à L.A, le lendemain, pour y rencontrer les Clippers dans un match qui pourrait truster les highlights et qui sera déjà très important pour Doc Rivers et ses protégés. 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top