Dossiers NBA

Lettre ouverte à Gary « Papa » Payton : la NBA, une famille en manque de figure paternelle

Salut Papa, c’est nous. On voulait prendre de tes nouvelles avant l’évènement de ce soir, on pense fort à toi tu sais. Réponds-nous quand tu peux, s’il te plaît.

Maman nous a dit pour le Hall of Fame. C’est chouette, tu dois être content. Tu nous manques par ici, c’est dingue de voir à quel point tout le monde baisse son froc de nos jours. De Boston à New York en passant par Chicago, tout le monde marche à poil. Enfin, tu me diras, tu t’es longtemps foutu de leur gueule à David et compagnie avec leurs belles cravates et leurs beaux discours, mais au final tu les a rejoint aujourd’hui mon salaud haha ! Il s’en va bientôt d’ailleurs, tu lui as envoyé un petit truc ? Essaye d’y penser, je suis sur que ça lui fera plaisir. Tiens, au passage, je me demande ce que va donner le nouveau là avec sa tête de général nazi : il parait qu’il est fan des Knicks, pas sûr que ça va vraiment les aider. Mais entre nous, je crois qu’il peut dormir tranquille : il est pas encore né le prochain qui détrônera Papa du siège de meilleur parleur de l’histoire. Hein c’est vrai ‘pa ? Tu nous manques tu sais.

Essai

Tu as eu des nouvelles de George et Shawn ? C’est terrible ce qu’ils lui ont fait à Denver : Coach de l’Année et licencié presque en même temps, y’a plus aucun respect. Shawn c’est pareil à ce que j’ai cru comprendre ? Tu m’étonnes, fallait calmer sur les Big Mac aussi, foutu lock-out. Au moins toi, bon, t’as essayé de gifler des anciens copains en coulisses, mais ça partait d’une bonne intention quand tu ignorais Jordan comme ça, c’était pas très sérieux si ? Ne me dis pas que t’étais sérieux avec ton cinq all-time, tu sais très bien qu’ils vont encore nous faire chier avec ce genre d’histoire si tu continues à n’en faire qu’à ta tête. Trop c’est trop aussi : combien de fois on a dû te répéter qu’il fallait te la mettre en veilleuse ? Toutes ces années à devoir te couvrir, sur les Finales 96, les affaires dans la Pac-10 et ridiculiser les plus jeunes à tout bout de champ, c’est quand que tu vas grandir au final ? T’as plus aucune couverture maintenant, avant on te prenait au sérieux parce que tu collectionnais les trophées, mais aujourd’hui ils te considèrent de plus en plus pour un quarantenaire à la ramasse ! Réveille-toi ‘pa !

Enfin, tu me diras, je préfère que tu reviennes aujourd’hui en short moule-bites avec le même chewing-gum pour leur montrer comment vraiment jouer au basket plutôt que de les voir se chambrer là à coup de céréales, de touche-pipi et de je ne sais quoi. Au poste, même à ton âge, tu les prendrais tous. En presse tout terrain, pareil. Et au niveau du blabla, n’en parlons pas. Je te jure ! Et c’est l’âge d’or des meneurs il paraît… Au fait ça s’est bien passé avec Damian cet été ? Il a un bel avenir le gamin, c’est cool de voir que la région continue à refiler du matos de qualité. Par contre, il faudra que tu lui transmettes un peu de notre sang parce que niveau punchline on est au niveau d’Eric Montross là… Le pauvre : même André Miller il passe pour MC Jean Gabin à côté ! C’est triste. Plus j’écris, plus je me rends compte que tu nous manques tu sais…

Essai

Ils prennent grave le chou avec leur idéal professionnel en carton là sur fond de costard cravate et de NBA Cares : tu te souviens quand t’avais chambré  Michael en pleine présaison pendant ton année rookie ? La vache, t’avais retourné tout ton monde. En même temps, qui peut être suffisamment couillu pour oser faire un truc pareil ? Aujourd’hui, en ayant simplement croisé le regard d’un tourneur de serviettes t’aurais pris une technique voir une disqualifiante, c’est tous devenu des manches en 2014. Maman dit d’ailleurs que si Tonton Kevin part demain, il n’y aura plus d’espoir. Tu vas nous trouver une solution de rechange n’est-ce pas ? C’est de plus en plus difficile de tenir sous la pression, on a besoin de toi Papa.

Ce soir on pourra pas t’accompagner à Springfield, mais Papy nous accueille pour la cérémonie et il a tout prévu. Tu promets de pas chialer hein ? C’est pour Kevin Johnson les larmes, souviens-toi haha. Allez, bon courage devant tout le monde, bravo pour tout, et continue comme ça. Réponds-nous quand tu peux. Sans toi on serait rien, et avec toi on est tout.

Bisous, la famille TrashTalk.

TrashTalk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top