Equipe de France

En septembre, les Spurs sont au boulot…

Si en cette période de rentrée scolaire, la majorité des joueurs NBA sont occupés à parfaire leur gestuelle et leur condition physique pour les plus sérieux, ou à écumer les dance floors du monde entier pour les autres, c’est déjà la reprise de la compétition pour une partie d’entre eux. En effet, aux 4 coins du globe on joue actuellement au basket pour tenter d’envoyer son pays au Mondial 2014 et comme chaque année les Spurs font partie des plus gros pourvoyeurs de job d’été…. Revue d’effectif….

CORY JOSEPH, CANADA:

Cantonné à un rôle de porteur de flotte toute la saison ou presque pour notre géniale mascotte nationale, Cory a prouvé lors de très courtes apparitions en fin de saison et en Playoffs qu’il méritait sans doute de gravir quelques échelons dans la rotation Texane. Et rien de tel qu’un été en sélection pour gagner en maturité et revenir chez Tonton Pop en pleine confiance: Résultat, Cory Joseph cet été c’est 16.5 pts et 5.8 assists, une pointe à 28 unités contre le Brésil et même un Triple Double raté de peu (17 pts, 8 rbds, 10 asts) contre la Jamaïque. Pas mal pour un garçon d’à peine 22 ans… Plus important encore, le Canada reste en course pour la qualif en attendant le renfort probable l’été prochain d’un certain Andrew Wiggins

MARCO BELINELLI, ITALIE:

A peine débarqué aux Spurs en provenance de l’Illinois, le sniper transalpin s’est envolé pour la Botte afin d’y jouer le rôle du héros, du sauveur. Dans un championnat d’Europe marqué par les absents, la Squadra ne déroge pas à la règle puisque pour différentes raisons, Andrea Bargnani et Danilo Galinari ne seront pas de la partie… En conséquent, le néo-Spurs endossera cet été le rôle du chef de meute et dans une compétition plus que jamais ouverte, on miserait presque une petite pièce sur les Italiens… Mais alors une toute petite….Marco Belinelli

TONY PARKER, BORIS DIAW, NANDO DE COLO, FRANCE:

Une fois de plus, la franchise Texane sera la principale pourvoyeuse de joueurs en Équipe de France… En chef de file depuis maintenant 12 ans, T.P. semble résolu cette année à emmener les Bleus sur la plus haute marche du podium. En l’absence de plusieurs grosses stars continentales (Dirk, AK47, Gasol), il semble en mesure de mener à bien sa mission, porté par l’élan de sa meilleure saison statistique en carrière et jouissant d’une aura considérable auprès de ses partenaires… A 1 an du Mondial espagnol et à 3 ans de sa dernière campagne internationale, il entame la dernière ligne droite d’une carrière en tout point exceptionnel et un titre Européen serait sans doute la meilleure façon de débuter son tour d’honneur…
Pour Boris, meme combat. Le capitaine semble investi d’une double mission cet été: celle de mener, tout comme Parker, son équipe à un titre qui serait l’apogéé de toute une génération (Pietrus, Turiaf également) mais également celle de prépare l’avenir en facilitant l’intégration des Lauvergne, Heurtel et cie amenés à incarner le futur de l’équipe… Et quand on connait le flegme et l’intelligence de Babac, nul doute que le Président saura tirer le meilleur de ses jeunes pousses…. Coté terrain, on devrait assister une fois de plus à un glissement de Boris vers la raquette, désertée cet été, et on appréciera une fois de plus son gros buffet poser des écrans, rentrer quelques banderilles extérieures et distribuer deux trois caviars, du Boris en somme….
Pour finir, dernier mousquetaire rentré des plaines Texanes, Nando De Colo devra prouver cet été qu’il a enfin passé un cap avec l’EDF, et en premier lieu qu’il a trouvé sa place, essentiellement au poste 2 puisque Vincent Collet a décidé cette fois ci d’emmener trois meneurs potentiels en plus de l’ex Choletais. Défense, jeu rapide et adresse extérieure seront les 3 axes prioritaires pour Nando durant cette campagne. Et vu les performances de Cory Joseph de l’autre coté de l’Atlantique, on lui souhaite vivement de vite rentrer dans son tournoi sous peine de descendre encore d’un cran dans la hiérarchie du coach Popovich….

Lequel pourra toujours se féliciter d’avoir sous la main plus tôt que prévu ses deux Sud-Américains (Splitter et Manu), trop vieux où trop occupés pour pouvoir jouer sur tous les fronts cet été… Si pour El Contusion c’est surement un mal pour un bien du fait de son age bientôt canonique et surtout compte tenu de l’état de ses chevilles, pour le pivot brésilien ce sera sans doute l’occasion de méditer sur la collection de poster dont il fut le héros au moins de juin…

Lâchez les fauves, début des explications ce soir….

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top