Dossiers NBA

Kobe Bryant : 35 ans dont 17 sur les parquets NBA

Certains l’idolâtrent et vont même jusqu’à parler de lui comme le meilleur joueur de tous les temps, d’autres considèrent qu’il n’est qu’un croqueur égoïste qui ne pense qu’à shooter. Il a aujourd’hui 35 ans et depuis 17 ans qu’il écume les parquets NBA, Kobe Bryant déchaîne les passions et ne laisse personne indifférent…

En même temps, comment rester de marbre devant l’un des joueurs parmi les plus gracieux et les plus exaspérants que la NBA ait enfanté ? Comment rester de marbre devant un joueur qui est suffisamment arrogant et solide mentalement pour shooter à 3/18 pendant les 45 premières minutes d’un match et rentrer trois tirs de suite dans le money time pour faire gagner son équipe ? Comment ne pas s’extasier devant un joueur qui peut marquer 81 points en un seul match ? Comment peut-on ne pas avoir envie de l’étrangler quand il prend un tir alors qu’il est pris à deux et que Steve Nash ou Pau Gasol sont placés pour shooter ? Comment rester de marbre quand un tel champion tombe en larmes après s’être blessé alors qu’il vient, à presque 35 ans, de porter une équipe moribonde jusqu’en playoffs ?

« Quoiqu’il arrive, quoique vous fassiez, il continue. Il continue à rentrer des tirs. Il mérite d’être considéré comme un immense joueur. »  Coach Doc Rivers

Comment ne pas admirer son footwork digne des plus grands ? Comment ne pas s’extasier devant ses fondamentaux ? Comment ne pas admirer sa technique au poste bas ? Comment ne pas sauter de son fauteuil devant ses dunks surpuissants ou ses posters violents ? Comment ne pas mettre en avant son goût de l’effort et son professionnalisme ? Comment défendre sur un joueur capable de driver depuis n’importe quel endroit du terrain ou de shooter depuis n’importe quel endroit du terrain ? Comment reprocher à ses adversaires d’avoir peur de ce véritable assassin des parquets toujours assoiffé de victoires ? Comment empêcher les fans des Celtics, des Suns, des Kings ou des Blazers de le haïr ?

« Personne ne peut défendre Kobe Bryant en un contre un dans cette ligue. Personne. »  Coach Del Harris (ex coach des Rockets, des Bucks et des Lakers de 1994 à 1999)

Comment certains peuvent considérer comme un croqueur un joueur qui tourne, en carrière, à 25,5 points à 45,4%, 5,3 rebonds, 4,8 passes et 1,5 interceptions par match ? Comment ne pas être impressionné par un joueur ayant marqué 121 fois plus de 40 points, 26 fois plus de 50 points et 5 fois plus de 60 points ? Comment peut-on ne pas respecter profondément la carrière de cet énorme scoreur capable de se transformer en véritable pitbull sur les phases défensives ? Comment ne pas respecter un joueur resté fidèle à sa franchise même dans ses heures les plus sombres ? Comment ne pas respecter un joueur qui a déjà été 5 fois champion, 1 fois MVP, 2 fois MVP des Finales, 15 fois All Star, 15 fois en All NBA Team, 11 fois en Defensive Team ? Un joueur qui est le 4ème meilleur marqueur de l’histoire en saison régulière (bientôt 3ème ?) et le 3ème de l’histoire en playoffs ? Comment peut-on ne pas avoir envie de le comparer à Michael Jordan ?

« Je vois beaucoup de moi en lui. Aucun doute là-dessus. »   Michael Jordan

Comment ? Et bien c’est tout simplement impossible. Qu’on l’aime ou pas, le Black Mamba a été, est et restera le deuxième meilleur arrière de l’histoire. Celui qui s’est le plus approché du maître, celui qui ne lâche jamais rien, celui que ses coéquipiers détestent parfois et vénèrent souvent. On parle encore aujourd’hui de la carrière de Kobe Bryant en utilisant le présent mais bientôt nous en parlerons au passé. Alors réjouissons-nous du retour prochain d’un tel champion et profitons en encore et encore…

Pour ceux qui ne l’auraient pas déjà vu, voici un superbe mix de LD17Prod sur Kobe Bryant : 4th Quarter
[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »0auiZV0VgTQ »]

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top