Dossiers NBA

[Finals Game 7] Dernière minute : LeBron ne s’est pas raté !

On aura eu droit à de très belles Finales, et notamment à des matchs 6 et 7 de folie.  Au final c’est le Miami Heat qui s’est imposé, sans pourtant montrer une réelle domination sur les San Antonio Spurs. Après le recap de la dernière minute à couper le souffle du Game 6, c’est maintenant au tour de celle du Game 7, beaucoup moins folle mais tout aussi intéressante. Cette fois-ci, les Spurs n’auront pas eu les 30 premières secondes à leur faveur… bien au contraire.

Match très serré jusqu’à la fin. Jamais une seule équipe n’arrive à prendre un écart supérieur à 6 points avant l’entame du money-time. Spurs et Heat se tiennent, sous l’impulsion de Tony Parker et LeBron James. On assiste à un match plus défensif qu’offensif. A la pause, c’est Miami qui est devant, 46-44, grâce à un jump shot de Wade à moins de 1 seconde de la fin du quart-temps. 3ème quart-temps similaire, et les floridiens sont toujours devant, 72-71. Dernière ligne droite pour le titre. Les Spurs sont un peu à la traîne, et laissent leurs adversaires prendre, et garder les devants pendants les 11 premières minutes.

A un centimètre près, le match était différent.

Dwyane Wade a la balle de match à 1 minute 20 du terme de la rencontre, le Heat mène 90-88. Il patiente, attaque une première fois Ginobili qui recule très bien et lui barre la route. Bosh vient lui poser un écran, Wade s’en sert et shoot derrière. Le ballon rebondit sur l’anneau, et LeBron James surgit de nulle part pour s’en emparer sur la tête de Danny Green. Il donne à Chalmers, qui passe ensuite à Battier absolument seul à 3 points. Mais comme « Flash », son shoot heurte l’anneau.  Bosh et Ginobili se battent pour le rebond et c’est finalement l’argentin qui l’attrape. Il envoie a son compère et désormais détenteur du plus grand nombre de trois points inscrits sur une finale, Danny Green. Le Spur attaque et se fait arrêter net par Chris Bosh.  Il redonne alors à Gino, qui feinte LeBron James à trois points, et passe à Tim Duncan au poste. Timmy se retourne, et son défenseur Shane Battier ne peut rien faire face à la puissance de l’intérieur. Il prend un shoot qu’il affectionne particulièrement, à une main. Mais ce soir les Spurs sont maudits et il manque de très peu son tir égalisateur. Chris Bosh prend le rebond et laisse la gonfle au MVP, à 47 secondes de la fin. Le King avance jusque dans le camp adverse, avant qu’Erik Spoelstra appelle un temps-mort. Le Heat est toujours devant 90-88 à 39 secondes du titre. Tim Duncan ne cache pas sa deception.

LeBron James ne manque pas sa fin de match

Remise en jeu pour Dwyane Wade qui donne à LeBron James. Le quadruple MVP, patiente 5 secondes, et lance une attaque. Chalmers fait une feinte d’écran à Kawhi Leonard, qui tombe dans le panneau et reste sur place. James se décale alors, et Chalmers se positionne à trois points. Tony Parker suit le meneur du Heat, et laisse le numéro 6  totalement ouvert. Kawhi Leonard est en retard et LeBron n’a plus qu’a envoyer son tir. Il ne tremble pas et propulse Miami à +4 à moins de 28 secondes à jouer. 92-88, la messe semble dite. Gregg Popovich demande le temps-mort. James laisse exploser sa rage et la salle est en feu.

Ne pas confondre vitesse et précipitation.

Remise en jeu pour Ginobili qui donne à Tim Duncan. Chris Bosh lui met a pression et l’intérieur redonne à l’argentin qui tente de passer sous le panier. Mais le Heat défend parfaitement, Bosh prend la place de James et pousse le Spur vers la ligne de fond. Il se retrouve dans l’obligation de sauter pour ne pas perdre le ballon et tente de redonner vers Duncan. Mais LeBron James est attentif et rattrape le ballon. L’intérieur des Spurs fait faute et James est envoyé sur la ligne des lancers-francs. Il ne se rate pas, et Miami mène maintenant 94-88 à 23 secondes de la fin. 

Balle aux Spurs, Ginobili, encore lui, avance et balance un shoot à trois points. Enorme air-ball, Wade prend le rebond. Faute de Danny Green, et l’arrière du Heat va aux lancers-francs. Il marque le premier, et manque le deuxième mais Shane Battier envoi une claquette en arrière. Chalmers la rattrape, et le Heat joue à la baballe en attendant le buzzer. 95-88, la salle explose et Miami peut fêter le titre !

Cette dernière minute est certes moins spectaculaire que celle du Game 6, mais pas moins importante. Les Spurs se sont certainement trop précipités sur leurs possessions, alors que le Heat a, au contraire été très patient. San Antonio doit tirer les leçons de cette défaite et revenir plus fort l’année prochaine. Mais est-ce possible avec des joueurs talentueux, mais âgés ? Réponse dès fin Octobre.

La dernière minute en vidéo :

1 Comment

1 Comment

  1. MB9

    3 juillet 2013 à 12 h 38 min at 12 h 38 min

    Parfaitement résumé, ça montre bien que Ginobili a eu beaucoup trop de ballons en fin de match compte tenu de son niveau de jeu sur la série…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top