Lakers

[Preview] Game 3 : Maintenant ou jamais pour les Lakers

Plus aucune chance pour Los Angeles ? Si, il en reste. Complètement décimés par les blessures tombées sur la moitié de leur effectif, les quelques hommes restants de Mike D’Antoni devront s’inspirer du film 300 pour parvenir à relancer leur série face aux Spurs.

Le Texas doit sembler bien loin pour les Lakers, et c’est tant mieux pour leurs fans. Avec moins de 170 points marqués sur deux matchs, c’est peu dire si les californiens ont galéré à mettre la balle dans l’arceau. Ils devront donc faire courir les Spurs ce soir, avec la majorité des papys sur le côté et plus rien à jouer : le genre de situation qui peut souvent révéler un joueur, qui impose son rythme sur le match et inspire ses coéquipiers. Earl Clark, Darius Morris et Andrew Goudelock doivent donc se libérer l’esprit et artiller à tout va, tout en faisant galoper les Spurs qui n’ont plus 20 ans. Il n’y a plus que cela comme solution pour Los Angeles, la seule et unique possibilité de tenter un semblant de run and gun à la Mike D’Antoni, lui qui n’a pas pu imposer sa philosophie de toute l’année. On a du mal à imaginer les Spurs se laisser faire, mais la NBA regorge de surprises soirs après soirs et la possible venue de Kobe Bryant sur le côté du terrain pourrait apporter son lot d’excitation et d’inspiration. Tant qu’il ne tweet pas…

Le duel qui fera la différence : Pau Gasol contre Tim Duncan

Irrémédiablement, on en revient aux deux tours jumelles. Duncan et Gasol, sublimes au poste depuis le début de la série même si l’américain a l’avantage sur son compère espagnol, devront sortir le grand jeu ce soir. Surtout le deuxième. Pau a en effet toutes les clés de l’attaque à partir de 4h30 heure française, et pourra aisément faire un match dont lui seul à le secret, sorte de triple-double de mammouth dont il est tout à fait capable. Duncan veillera défensivement à ce que cela ne se reproduise pas, et on ne serait pas étonnés de le voir sortir le grand jeu dans sa raquette en apprenant qu le frère de Pau a été nommé à sa place pour le titre de Meilleur Défenseur de l’Année. Un challenge comme un autre pou TD, qui vient de souffler ses 37 bougies et pourrait s’offrir un cadeau tardif en terre californienne.

La citation du match : Pau Gasol

“On croise les doigts pour ne perdre personne d’autre dans l’effectif car ces mecs se sont vraiment donnés toute la saison pour qu’on aille en PlayOffs, c’est dur de les voir sur le côté. C’est dur de ne pas disposer de tout le monde pour affronter une très bonne équipe de San Antonio. »

Le pronostic du jour : Presque, mais trop courts

Serré, le match devrait proposer son lot d’images fortes avec la possible venue de Kobe Bryant, un public déchainé derrière ses joueurs, et plus rien à perdre. Seulement un certain Gregg Popovich est conscient qu’en rencontrant Denver ou Golden State au prochain tour, il serait très judicieux de pouvoir reposer ses vétérans le plus tôt possible. Pas de répit chez les texans, quelques frayeurs mais un match contrôlé de bout en bout : entre +4 et +10.

2 Commentaires

2 Comments

  1. @TrashTalk_fr

    26 avril 2013 à 15 h 38 min at 15 h 38 min

    [Preview] Game 3 : Maintenant ou jamais pour les Lakers http://t.co/aheclrMau5

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top