Bucks

La Matinale : les favoris ont rempli leurs contrats !

Chaque matin, retrouvez La Matinale sur TrashTalk : un condensé rapide de ce qu’il ne fallait pas louper la veille en NBA. De l’action du jour à la statistique, en passant par le joueur et la citation, touillez votre café dans une atmosphère flash info, en direct sur vos écrans !

Le joueur du jour : Paul George

Indiana devait installer le ton d’entrée hier soir dans la série face aux Hawks, motivés par l’idée de gagner un match sur le parquet des Pacers. Malheureusement pour Atlanta, c’est Paul George qui a décidé de porter sa franchise sur son dos, à l’inverse d’un certain Josh Smith : le jeune All Star s’est offert le premier triple-double de sa carrière en PlayOffs avec 23 points, 11 rebonds et 12 passes ! Et si son pourcentage au tir n’était pas des plus beaux (3/13), PG s’est occupé d’aller chercher ses points sur la ligne des lancers, en rentrant ses 17 premiers lancer-francs, un record égalisé que le grand Reggie Miller tenait dans la franchise jusqu’aujourd’hui. En bonus, il s’est offert un des plus beaux contres de l’année, un chasedown sur la planche qui ferait même kiffer LeBron James. Premier match dans la poche pour l’équipe du phénomène.

Le fraudeur du jour : Ersan Ilyasova

Censé espacer le jeu des Bucks grâce à son tir extérieur et corser la zone intérieure du Heat de par sa belle science du rebond, le turc nous a fait totalement l’inverse en espaçant le jeu du Heat grâce à sa mauvaise défense et en corsant l’addition des Bucks de par sa maladresse extérieure. En 28 minutes de jeu, Ilyasova n’a apporté que 2 points à 1/7 au tir, mais plus que de simples chiffres c’est sa mollesse dans la raquette et ses tirs forcés qui n’ont pas su élever le niveau de son équipe. Obtenant presque le même temps de jeu qu’un rookie (John Henson) et qu’un Playmobil (Ekpe Udoh), l’ailier-fort va vite s’attirer un paquet de critiques s’il ne justifie pas rapidement la prolongation de contrat signée l’été passé pour 5 ans et 40 millions de $.

L’action du jour : Ibloka 4 étoiles

Le chiffre du jour : 0

Les Spurs ont beau être en PlayOffs dans une année impaire, leur histoire ne promet cependant pas d’avenir brillant. En effet, les texans n’ont jamais remporté de titre NBA au AT&T Center quand ils ont gagné leur premier match de PlayOffs : Phoenix avait réalisé la surprise en 2003 au buzzer, les Nuggets d’Andre Miller également en 2005, avant que Denver ne réalise la même en 2007 avec Carmelo Anthony et Allen Iverson. Alors, fans des Spurs : plutôt année impaire ou répétition de la même erreur ?

La citation du jour : Gregg Popovich

« C’était super de retrouver Manu hier soir. Il ne changera jamais, il rentre toujours les gros tirs. Il crée beaucoup de problèmes pour l’adversaire, et il a ce désir, ce feu en lui. Je me soucierai toujours de son état de santé chaque lendemain de match, mais s’il dit qu’il se sent bien comme ce soir, c’est un très bon signe pour notre équipe. » Gregg Popovich concernant Manu Ginobili, auteur de 18 points en 19 minutes dans la victoire des Spurs.

La news du jour : David Lee

Blessé lors du premier match de Golden State à Denver ce Samedi, David Lee devait subir une IRM hier pour vérifier la gravité de ce choc à la hanche. La sentence est tombée : une déchirure des muscles fléchisseurs de la hanche l’empêchera de jouer pour le reste des PlayOffs. C’est une terrible nouvelle pour les hommes de Mark Jackson, qui espéraient réaliser un beau coup au premier tour, et construire une belle page en PlayOffs après une magnifique saison régulière, ainsi que 6 années de repos à partir du mois de Mai. Pire encore, il s’agissait ici du premier match de l’intérieur en phases finales, après 8 campagnes marquées par un bilan collectif mitigé, des Knicks aux Warriors.

La french touch du jour : Tony Parker

De retour après quelques matchs d’absence à cause d’une mauvaise cheville gauche pas encore guérie, notre rappeur préféré a fait un boulot plus que correct en assurant 18 points et 8 passes pour mener ses Spurs à la victoire face aux Lakers. Steve Blake n’a pourtant pas arrêté d’agacer le français tout au long de la partie, Eminem finissant notamment avec 4 interceptions et 2 contres. Mais ce qui nous a surtout inquiété, c’est de voir Tony prendre 80% de ses lay-ups sur le pied opposé, et cette action définitivement alarmante où Metta World Peace a réussi à le rattraper en sprint sur contre-attaque. Face aux Lakers, ça passe. Mais Denver ou Golden State, certainement pas.

L’image du jour : Miami Heat

Un fan anonyme a parfaitement illustré mon opinion concernant le futur parcours du Heat dans sa Conférence. Si l’Ouest devrait être compétitif comme d’habitude, l’Est sera très probablement une balade de santé pour l’équipe de LeBron James.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top