Bucks

[Preview] Game 1 : Une formalité pour le Heat ?

Ça y est, nous y sommes ! Le 20 Avril est sans aucun doute l’une des dates les plus importantes de l’année. Après 4 mois et demi de mise en bouche et d’apéro avec la saison régulière, le repas peut enfin commencer. Et si le dessert n’arrivera qu’au mois de Juin, aujourd’hui en guise d’entrée c’est le premier tour des Playoffs qui fait son apparition. Au menu pour le Heat de Miami cette année ? Une salade de cerf. Même s’il se pourrait bien qu’elle soit plus bourrative que prévu, nul doute que les joueurs de South Beach la dégusteront jusqu’au bout en quatre ou cinq bouchées.
Si à première vue cette série semble peu intéressante car plus ou moins jouée d’avance, elle sera tout de même importante sur plusieurs points.

Dans l’contexte actuel, il n’y a pas vraiment de suspens quant à l’issue de cette série. Miami, champion en titre, sort de la meilleure saison de son histoire avec 66 victoires. Tout en ayant laissé reposer ses cadres sur la fin de saison. Et comme si ça ne suffisait pas, LeBron James pratique son meilleur basket en carrière (Oui apparemment c’est encore possible de progresser après une saison 2011/2012 qu’on croyait parfaite.), Dwyane Wade n’a jamais semblé aussi fort depuis quelques mois et le banc qu’on croyait composé de mecs cramés comme Lewis, Miller ou Andersen ( ouais, lui il est cramé mais c’est plus mental qu’autre chose au final..) fait le taff tous les soirs. En plus Spoelstra ne fait plus rire personne et est enfin considéré comme un vrai coach.

En face, c’est un peu moins brillant mais la franchise du Wisconsin a néanmoins quelques arguments pour se défendre. Le premier, c’est un meneur fantasque capable du meilleur comme du pire. Même si le pire à tout de même pris le dessus sur l’ensemble de sa carrière, Brandon Jennings n’en reste pas moins un joueur très talentueux capable de gros cartons. Dans le même genre, les Bucks comptent Monta Ellis. Non content d’être un joueur complet et capable de faire basculer une rencontre en sa faveur, l’arrière de Milwaukee sait ce que ça fait d’affronter le meilleur au premier tour quand on est bon huitième. Il sait aussi ce que ça fait que de le battre. Rappelez vous, c’était en 2007, Dallas sortait d’une saison magnifique après avoir échoué l’année précédente en Finales face au…..Heat de Miami (Coïncidence ?? Humm je n’crois pas…), Dirk Nowitzki était MVP de la saison régulière, puis au final ce sont les véritables Warriors de la série qui se sont imposés. Enfin, Larry Sanders candidat pour le titre de MIP et de défenseur de l’année pourrait éventuellement poser quelques soucis au secteur intérieur du Heat. Seulement ça dépendra du temps qu’il mettra à commettre ses 5 fautes.

Une attitude paradoxale

Bizarrement, à l’approche du début de la série ce sont les Bucks qui semblent les plus confiants. Brandon Jennings balance depuis un mois maintenant qu’il espère rencontrer le Heat au premier tour. Il pense que les match-up leurs sont favorables. Bien entendu il ne faut pas partir perdant mais cet excès de confiance n’est dû qu’à une seule et bonne raison. Affronter Miami c’est une médiatisation certaine dont Milwaukee n’a pas l’habitude, et cela tombe bien parce que Jennings a un contrat à négocier cet été. Une grosse série contre la meilleure équipe de la saison, c’est une côte sportive et financière au sommet. Pas con le mec.

« Je sais que tout le monde nous enterre, mais je nous vois gagner la série en 6 matches. Il n’y a aucune pression sur nos épaules. »

En saison ça a donné quoi ?

Cette année, les deux équipes se sont rencontrées à 4 reprises. 3 victoires pour les Floridiens et 1 pour les Bucks. Malgré un pourcentage en demi-teinte, Jennings est le seul joueur de Milwaukee qui a réussi à sortir son épingle du jeu sur l’ensemble des 4 rencontres. ( Tiens comme c’est étrange, ça rejoint ses déclarations.). Avec 23,8 points, 4,3 rebonds et 5,8 passes il devrait être le facteur X de la rencontre.
Luc Mbah-a-Moute, réputé solide défenseur sur l’aile ne sera de taille à arrêter LeBron. Il n’y est pas arrivé sur les deux rencontres auxquelles il a participé, et sa saison minée par les blessures ne lui permettra pas d’espérer quoi que ce soit. C’est dommage parce que en mission, il aurait eu un véritable rôle.

 

Un peu de Trash Talking

A la veille de ce premier matche, les joueurs de Miami sont concentrés sur leur objectif et ne pretent pas vraiment attention aux déclarations des Bucks.

« Nous avons assez de motivation. Nous avons un seul but à l’esprit. Nous avons été mis ensemble pour gagner un championnat, pas seulement jouer une série de Playoffs. » s’est ainsi exprimé Dwyane Wade.

En conclusion, ce match devrait être une formalité pour les Floridiens. Ils devraient dérouler un basket lécher, où tout le monde connait son rôle et où la confiance est à son maximum après une saison quasi parfaite où tout le monde a eu son rôle à jouer. 

Calendrier

Game 1: Milwaukee @ Miami le 21/04/13
Game 2: Milwaukee @ Miami le 23/04/13
Game 3: Miami @ Milwaukee le 25/04/13
Game 4: Miami @ Milwaukee le 28/04/13
Game 5: Milwaukee @ Miami le 30/04/13 ( si nécessaire)
Game 6: Miami @ Milwaukee le 02/05/13 (si nécessaire)
Game 7: Milwaukee @ Miami le 04/05/13 (si nécessaire)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top