Grizzlies

[Preview] Game 1 : patate de forain pour les Clippers ?

Si Seth Gueko ne sera probablement pas intronisé au Hall of Fame des rappeurs français, sa contribution au vocabulaire de la langue de Molière restera cependant légendaire. Et s’il devait y avoir un MC pour représenter chaque série de ces PlayOffs, on ne douterait pas une seule seconde avant d’allier le natif du Val d’Oise avec la match-up Grizzlies – Clippers. Premier round ce soir, ambiance protège-dents et gants Lonsdale.

Memphis – Los Angeles, c’est avant tout une bataille de style complètement opposés. D’un côté, la douceur du countryside, la chaleur de ses habitants, et l’esprit col bleu des bûchers du Tennessee. De l’autre, strass et paillettes, botox et gossips, la lumière des projecteurs focalisés H24 sur les californiens. Par conséquence, les rencontres entre ces deux arts de vivre tournent souvent à l’orage. A la façon des Celtics et Lakers dans les années 80, Larry Bird représentant la dureté de Boston et Magic Johnson arborant un sourire Freedent typique de Los Angeles, cette série apporte depuis plus d’un an une vraie rivalité que l’on avait pas vu depuis plusieurs années : un vrai coup de jus dans une Ligue surprotégée, et qui fait du bien aux anciens comme aux plus jeunes. Chaque joueur se déteste, personne ne se fait de cadeau, et les oppositions se terminent souvent en petites bastons, le tout sous l’oeil avisé de David Stern.

C’est donc dans une atmosphère de machisme et limite de haine que la série qui oppose ces deux planètes débutera ce soir, Los Angeles accueillant Memphis pour les deux premières rencontres. Si on se base sur les résultats de la saison régulière, Lob City devrait être en pleine représentation : trois des quatre rencontres ont été remportées par la bande à Chris Paul. Mais Memphis a pleinement conscience que pour prolonger la série, et espérer donner du fil à retordre au favori, il faudra réaliser la surprise sur le parquet des angelinos. Et quoi de mieux que ce soir pour le faire ? Il y a une semaine exactement, les joueurs de Lionel Hollins (aucun lien de parenté avec Ryan) se prenaient une claque par ces même Clippers, activés en mode PlayOffs et repartis victorieux du Midwest. Pas une claque dans le sens où l’écart de points était large, mais claque dans le registre jouer à la maison avec le couteau entre les dents pour annoncer la couleur, et se faire battre à son propre jeu par des visiteurs armés jusqu’au cou. La désillusion a vite été effacée, mais on ne doute pas un seul instant que Zach Randolph et ses collègues ont en tête cette défaite, et qu’ils feront tout ce soir pour égaliser le score dans les esprits, et mener au score dans la série.

Le duel qui fera la différence : Chris Paul contre Mike Conley Jr

On l’a vu au cours de la saison régulière qui vient de se terminer, les Clippers ne ressemblent à presque rien quand leur meneur de jeu All Star n’est pas en forme. Et s’il devait d’ailleurs y avoir une vraie élection du trophée MVP, Most Valuable Player, joueur qui importe le plus sur la bonne marche de son équipe, Chris Paul l’emporterait haut la main. Une notion que Mike Conley a bien en tête, et utilisera autant que possible sur toute la série, à commencer par ce soir. Véritable peste en défense, le général des Grizzlies fera tout son possible pour contenir CP3 sur pick-and-roll, l’arme principale du génie et dont son utilisation approche la perfection. Lors de la victoire de Memphis à Los Angeles le 13 Mars dernier, Conley terminait le match avec un très bon 17 points et 11 passes, mais surtout 40 minutes de jeu, un véritable marathon défensif qui n’a pas vraiment empêché Paul de se régaler (24 points, 9 passes) mais ses 5 balles perdues et son manque d’implication pour mettre ses coéquipiers en avant a été fatal. Bis repetita ce soir ?

La citation du match : Mike Conley Jr

“On ne fera rien ce soir comme dans le reste de la série si Zach n’est pas Zach. On va avoir besoin de lui à son meilleur niveau.”

Le pronostic du jour : Memphis crée la surprise.

Le premier coup de tonnerre ne viendra ps d’Oklahoma City mais bien de Los Angeles. Beaux et arrogants d’entrée, les Clippers se retrouveront coincés face à des Grizzlies précis et ultra-défensifs, pour annoncer le ton d’une série qui ne verra qu’une fois la barre des 100 points dépassée. Un Mike Conley de rêve, et une petite pièce sur Tayshaun Prince qui devrait se révéler comme le facteur X de la rencontre. Victoire difficile, pas plus de 10 points, mais victoire quand même pour Memphis, douche froide au réveil pour Lob City.

2 Commentaires

2 Comments

  1. @TrashTalk_fr

    20 avril 2013 à 14 h 25 min at 14 h 25 min

    [Preview] Game 1 : patate de forain pour les Clippers ? http://t.co/AV4a9d6v5W

  2. @Mvsnte

    21 avril 2013 à 2 h 54 min at 2 h 54 min

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top