Stat padding

Le stat padding est une mentalité qui aboutit à des actions pour permettre à un joueur d’augmenter ses statistiques personnelles par tous les moyens malgré l’influence minime, voire nulle, que cela peut apporter à l’équipe. Dans le basket-ball, on retrouve des stats padders (des adeptes du stat padding) dans chaque catégorie statistique.

A la passe, on peut citer Rajon Rondo qui préférait passer le ballon à un coéquipier plutôt que de prendre un lay-up ouvert. Au shoot, certains des joueurs qui refusent de prendre des tirs compliqués par peur de faire baisser leurs pourcentages. Au contraire même, des joueurs qui continuent à arroser de toute part malgré la branlée que son équipe est en train de prendre. Tout ça pour quoi ? Continuer sa série de matchs à tant de points par matchs (coucou James Harden), ou améliorer sa performance au scoring (coucou Devin Booker et les 70 points dans une défaite à Boston).

Mais le boss du fin du stat padding game est bien évidement notre ami Russell Westbrook. Machine à statistiques incroyable, il a souvent été accusé de stat padding pour réaliser ses innombrables triple-doubles. Sur chaque tir adverse, le Brodie aime planter sa tente près de son cercle et tant pis s’il n’est pas sur sa match-up pour lui contester son shoot s’il y a une chance de grapiller un rebond. A OKC, avec la complicité de son grand pote Steven Adams, dès que la balle rebondissait sur l’arceau, toute l’équipe s’écartait et on laissait le numéro 0 prendre le ballon. Et parfois même aux lancers-francs !

Qu’on aime ou pas, le stat padding peut parfois permettre d’aller chercher des records. En revanche, il est strictement interdit par le code de bienséance de prendre un shoot sur la dernière possession alors que son équipe mène déjà 20 points et que le match est plié depuis 10 minutes. Idem pour ces petits malins qui filent la balle à un partenaire à une seconde de la fin de la possession pour ne pas prendre un ballon perdu. Dans ces deux cas, la seule punition possible est une annulation totale de la ligne de stats personnelle.

Révise ton alphabet et deviens bilingue en trashtalking avec le Lexique du TrashTalker

Liens utiles dans le lexique :

Source image : NBA League Pass


To Top